Accueil > Actualité > La souffrance au travail existe au rectorat de Créteil

Actualité

Conditions de travail des agents du rectorat

La souffrance au travail existe au rectorat de Créteil

vendredi 3 juin 2016, par cgt

Depuis quelques temps, la CGT du rectorat ne cesse d’être confrontée à des situations de collègues en souffrance sur leur lieu de travail. Quelques-un(e)s osent parler mais d’autres non par crainte de stigmatisation ou de représailles... et puis certains pensent : « qu’ils ne vont pas bien momentanément et que ça va aller mieux après ». Non ! Tous les personnels ont droit à des conditions d’exercice sur leur lieu de travail qui leur garantissent leur santé physique et mentale.

Réagir sans exception contre la dégradation des conditions de travail, le harcèlement, les souffrances au travail, le stress et les discriminations est une nécessité vitale et une préoccupation syndicale de la CGT-Educ’action Créteil.

Le questionnaire anonyme sur les conditions de travail au rectorat, initié par la CGT, a permis à certain(e)s qui jusque-là n’avaient peut-être pas osé en parler, de pouvoir s’exprimer et c’est une bonne chose... Les nombreuses réponses (1/4 des personnels du rectorat) le prouvent et certains résultats illustreront ce dossier.
Aujourd’hui, la santé des personnels de l’Education Nationale n’est pas bonne. L’exposition au stress, dépression, épuisement professionnel, burn-out, faits de violence, pression hiérarchique ou harcèlement n’épargnent pas les personnels du rectorat.
Jusqu’à peu, la notion de conditions de travail se limitait aux conditions physiques. Aujourd’hui, elle intègre les conditions relationnelles pour prendre en compte également les conditions psychologiques.

Le mal être et la souffrance au travail sont devenus, malheureusement pour un certain nombre de personnes, une réalité quotidienne. Cela est inacceptable !
Vous trouverez ici l’intégralité de notre enquête et les résultats.