Accueil > Actualité > Le ministre recule, les lycéens avancent !

Actualité

Le ministre recule, les lycéens avancent !

Communiqué de l’UNL

mardi 16 décembre 2008

Malgré l’annonce du report de la réforme du lycée par M. Darcos, les lycéens ne sont pas dupes et refusent la stratégie du pourrissement. Ils restent mobilisés tant qu’aucune garantie ne leur aura été donnée sur la prise en compte ou non de leurs revendications. C’est pourquoi l’Union Nationale Lycéenne, premier syndicat lycéen, appelle les lycéens de toute la France à se mobiliser massivement jeudi 18 décembre 2008.

L’UNL se félicite de la forte mobilisation des lycéens aujourd’hui partout en France : comme à Brest, avec de nombreux lycées bloqués et une manifestation rassemblant 2000 lycéens, à Montpellier, avec 2500 manifestants, en passant par Paris ou les divers rassemblements ont réuni plus de 3500 lycéens et Bordeaux où se sont plus de 7000 manifestants qui se sont donner rendez-vous

M. Darcos a bougé sur le calendrier, il doit bouger sur le fond de sa réforme et accepter enfin une vraie concertation avec les lycéens. En effet, elle ne répondait en rien aux attentes et besoins des lycéens mais à une logique comptable de suppressions de postes. Rien aujourd’hui ne garantit que nous serons entendus sur nos trois principales revendications :

• l’acquisition d’une culture commune à tous les élèves au cours de l’année de Seconde. Chaque titulaire du brevet doit avoir accès à cette culture commune en classe de Seconde

• l’exploration de chaque domaine d’enseignement proposé pour garantir un libre choix d’orientation pour le cycle terminal.

• un réel suivi de tous les élèves qui suppose un meilleur encadrement

Le président de la République a beau annoncer qu’il veillera à ce que la communauté éducative soit concertée, l’expérience des derniers mois et les récentes déclaration de M. Darcos nous laissent plutôt penser que la réforme sera la même dans un an ! Le pouvoir exécutif doit sortir de ses contradictions et entendre la voix des lycéens !

La réponse du ministre se limite pour le moment à la répression. L’UNL dénonce cette attitude et met en garde le gouvernement : on ne répond pas à la colère de la jeunesse par des jets de gaz lacrymogène !

Par ailleurs, l’Union Nationale Lycéenne invite les lycéens à signer sa lettre ouverte à Xavier Darcos, disponible sur www.unl-fr.org afin de montrer au ministre la détermination et la mobilisation massive des lycéens.

Parce que l’Éducation c’est tout ce qu’il nous reste, l’Union Nationale Lycéenne demande à être reçue dans les plus brefs délais par le ministre afin de lui présenter ses revendications. Elle appelle les lycéens à renforcer la pression sur le gouvernement en se mobilisant massivement jeudi 18 décembre avant la trêve hivernale. Le ministre doit entendre que nous ne nous arrêterons pas pour un simple changement de date ! Si le ministre de l’Education Nationale n’accepte toujours pas les garanties exigées, l’hiver sera chaud !