Accueil > Actualité > L’ONU critique la France sur sa politique d’immigration

Actualité

L’ONU critique la France sur sa politique d’immigration

Communiqué de la CGT

mardi 5 août 2008

Le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU vient de critiquer la France pour non respect du Pacte international relatif aux droits civils, politiques et à la convention sur le droit d’asile. L’un des principaux reproches adressés à la France porte sur la manière dont l’État traite les étrangers et particulièrement sur le fait que de "très nombreux" sans papiers et demandeurs d’asile "sont retenus dans des locaux inappropriés". De même, il regrette que l’État français soit resté sourd aux accusations de mauvais traitements d’étrangers dans les prisons et les centres de rétention.

Ce rappel à l’ordre de l’Organisation des Nations Unies, confirme les dérives observées et dénoncées par nombre d’organisations syndicales et associations. Celles-ci sont d’autant plus graves que le « modèle » français fait école en Europe. En effet, Nicolas Sarkozy a annoncé vouloir profiter de la présidence française de l’Union pour faire de l’immigration l’une des priorités. Le ton est déjà donné avec la « directive retour » adoptée au mois de juin par le Parlement européen. En outre, au mois d’octobre, le conseil des ministres de l’Union européenne devrait signer un « pacte européen sur l’immigration et l’asile ».

Cette directive, ainsi que les projets déclarés, ont suscité l’indignation dans les pays d’émigration d’Afrique et d’Amérique latine, aussi bien des organisations syndicales que des gouvernements dénonçant la transformation de l’Europe en forteresse.

Faire de la politique d’immigration un axe majeur de la politique française et européenne c’est accréditer l’idée selon laquelle l’immigration serait la cause des régressions économiques et sociales actuelles. En outre, amalgamer les questions migratoires et les problèmes sécuritaires permet d’éluder les vraies questions du développement des pays du sud.

Le conseil des ministres européens et la conférence interministérielle euro-africaine qui se tiendront en octobre à Paris, porteront sur ce thème des migrations et du développement. Ils seront l’occasion, pour les organisations syndicales et les associations de défense des droits de l’Homme de se mobiliser pour défendre une autre conception de l’immigration et un autre rapport entre l’Union européenne, l’Afrique et le reste du monde.

Montreuil, 5 août 2008