Accueil > Actualité > Demande d’audience et préavis de grève sur le devenir de l’enseignement (...)

Actualité

Demande d’audience et préavis de grève sur le devenir de l’enseignement professionnel à la rentrée 2008

mardi 27 novembre 2007

Monsieur le RECTEUR

Nous souhaitons vous demander une audience sur la situation de l’enseignement professionnel en LP et SEP de l’académie dans la préparation de la rentrée 2008/2009.
Cette demande fait suite à notre audience du 16 octobre dernier et à la volonté ministérielle de généraliser dès la rentrée 2008 la transformation des BEP 2 ans et BAC Pro 2 ans en BAC Pro 3 ans.

Nous sommes plus que réservés sur cette volonté d’autant que la montée en BAC PRO 3 ans après la 3e de collège concernant notre académie voit déjà pour la rentrée 2007 une augmentation importante en terme de divisions et de capacité d’accueil élèves par rapport à la situation de l’année scolaire 2006/2007.
C’est ainsi que le rapport du nombre d’élèves constaté arrivant en 1ére année de BAC Pro 3 ans sur le nombre d’élèves en Seconde BEP a été de 5% globalement en 2006/2007 pour une prévision de rentrée 2007 pratiquement déjà à 8%. En terme du nombre de divisions ouvertes à cette rentrée BAC PRO 3 ans en 1re année celui-ci atteint 9% par rapport au nombre de divisions en seconde BEP pour 6% en 2006/2007, là encore avec une augmentation importante et volontariste de divisions à la rentrée 2007.
Bien évidemment, ce constat est à relativiser avec la réalité de chaque département ainsi que de la nature des diplômes préparés.
Le passage aux 25% de BAC PRO 1ére année globalement par rapport aux effectifs éléves accueillis en Seconde BEP relève dans ces conditions d’une opération qui n’a rien à voir avec la valorisation de la voie professionnelle.
Les personnels nous alertent sur cette question au vu des sollicitations diverses des chefs d’établissement à ce sujet et leur inquiétude voir leur opposition s’affirme sur cette manière de procéder.

De plus que penser du principe de l’application de la grille horaire BEP seconde appliquée depuis l’expérimentation a la 1ére année des BAC PRO 3 ans avec pour la rentrée 2008 une heure unique de module « réservée aux élèves devant être aidés » au lieu des 3,5 heures professeurs dédiées aux élèves en groupes réduits mettant en place un enseignement modulaire ouvert à tous.

Pour la CGT Educ’Action, cette ouverture doit rester un parcours diversifié et adapté forcément limité selon des critères identifiés. De plus la nécessité de procéder à un bilan de l’expérimentation actuelle est toujours d’actualité d’autant que nous entrons dans la phase de l’élaboration du projet académique.
Lors de notre audience du 16 octobre, nous avons mis en avant la nécessité d’offrir un parcours diversifié plus important aux élèves de seconde indifférenciée des lycées vers le BEP- BAC -PRO de la voie professionnelle. Il nous semble que la réflexion académique manque d’analyse et de prise en compte de la réussite de ce parcours adapté vers la voie professionnelle y compris dans le secteur Tertiaire et Commerce - Vente.

Nous avons demandé audience au DAET de l’Académie sur l’ensemble de ces questions vitales pour le devenir de la voie professionnelle en lycée et LP. Celui-ci semble en difficulté pour recevoir une délégation de notre organisation syndicale d’autant que nous n’avons aucun élément sur la conduite à venir du rectorat sur la faisabilité de la généralisation du BAC PRO 3 ans dès la rentrée 2008.
Nous estimons urgent pour le rectorat de dialoguer pour le moins avec les organisations représentatives dont la CGT Exduc’Action dans l’académie est la plus représentative.
Nous insistons donc à votre niveau pour qu’une délégation de notre syndicat soit reçue pour aborder les questions relatives à l’ enseignement professionnel dans la préparation de la rentrée 2008.

Dans l’attente, nous déposons un préavis de grève pour les collègues et établissements contraints de cesser le travail au vu des propositions de restructurations imposées qu’ils jugent inacceptables et qu’ils souhaitent renégocier avec le rectorat.

En vous remerciant de prendre en compte cette demande, veuillez accepter monsieur le recteur, l’expression de notre attachement à l’enseignement professionnel public.

Matthieu BRABANT Secrétaire Académique CGT Educ’Action

JP BLANCHOUIN du Bureau de l’Union Académique