Accueil > Actualité > Bac pro en 3 ans : Il manque au moins 3 500 heures dans l’académie de Créteil  (...)

Actualité

Bac pro en 3 ans : Il manque au moins 3 500 heures dans l’académie de Créteil !

Communiqué de la CGT-Educ’Action Créteil

mardi 24 mars 2009

Le rectorat de l’académie de Créteil a calculé les Dotations Horaires Globales (DHG) pour la rentrée 2009 en se basant sur les anciennes grilles horaires utilisées jusqu’à présent pour les bacs pro en 3 ans expérimentaux, à savoir celles des BEP en 2 ans.

Depuis ces premiers calculs, les nouvelles grilles horaires ont été publiées et doivent être appliquées dès la rentrée 2009 pour les secondes professionnelles (1res années de bac pro en 3 ans) : nous nous sommes donc demandés quelles conséquences cela aurait d’appliquer réellement ces nouvelles grilles horaires dans l’académie.

Surprise : si le rectorat appliquait réellement les nouvelles grilles horaires, il devrait faire un ajustement et rendre 2 400 heures aux établissements pour les secondes professionnelles. 2 400, cela correspond à environ 133 postes (équivalents temps plein) !

Pour ne pas en rester là, nous avons fait la comparaison entre les DHG 2009 et les anciennes DHG pour les premières professionnelles (2es années de bac pro en 3 ans) et terminales professionnelles (3es années de bac pro en 3 ans). Un tel calcul a son importance : dans le cadre de l’expérimentation, ces sections bénéficiaient d’un apport de 5 heures de dotation supplémentaires en première professionnelle et d’un apport de 3 heures en terminale professionnelle.

Nouvelle surprise : le rectorat n’a pas octroyé cette année ces heures, tout en se basant sur les grilles horaires du bac pro en 2 ans (comme lors de l’expérimentation). Le rectorat considère en effet que nous ne sommes plus dans le cas de l’expérimentation. Nous imaginons donc que les nouvelles grilles horaires doivent être appliquées...ce qu’il ne fait pas !

Conséquence : le rectorat récupère 810 heures en première professionnelle et 300 heures en terminale professionnelle. Soit 1 110 heures, ce qui correspond à 61 postes (équivalents temps pleins).

Au total, par ce petit jeu de calculs, le rectorat récupère 3 510 heures soit 195 postes !

Vous trouverez ci-contre le détail de nos calculs :

La CGT-Educ’Action Créteil dénonce cette nouvelle arnaque !

Elle exige l’arrêt immédiat de la généralisation du bac pro en 3 ans : ces petits calculs démontrent une nouvelle fois que les seules considérations qui animent ceux qui mettent en place cette réforme sont les économies.

La CGT-Educ’Action appelle à la grève le mardi 24 mars 2009 contre la généralisation du bac pro en 3 ans, avec l’intersyndicale nationale de l’Enseignement Professionnel. La manifestation parisienne partira à 14h00 de Port-Royal.