Accueil > Actualité > Mastérisation : la réforme se finalise… la mobilisation reprend

Actualité

Mastérisation : la réforme se finalise… la mobilisation reprend

jeudi 19 novembre 2009

Luc Chatel a présenté aux syndicats vendredi 13 novembre 2009 les modalités pratiques de la Mastérisation et a annoncé que tout sera bouclé d’ici la fin du mois de novembre, pour application dès la rentrée.

Forme et contenu des concours

- Les 2 épreuves d’admissibilité vont s’appuyer sur des masters généralistes (pas d’évaluation didactique ou pédagogique). Pour les PE : une épreuve de français/culture humaniste et une de mathématiques/sciences. Les programmes scolaires constituent l’univers de référence des savoirs évalués.

- Les 2 épreuves d’admission vérifieront « l’aptitude à enseigner et la capacité à conceptualiser son enseignement ou sa mission éducative » (connaissances des publics, des degrés d’enseignement, des 2 curriculums de formation…). La 1re sera une leçon, la 2e l’analyse d’un dossier dans un champ disciplinaire et comportant des documents (écrits, sonores, iconographiques…). Sera aussi abordée la compétence « agir en fonctionnaire de l’Etat… ».

Calendrier des épreuves

Les épreuves d’admissibilité et d’admission auront lieu en M2 : les étudiants qui le souhaitent pourront présenter les concours du 1er et 2d degrés la même année.

CRPE : admissibilité septembre. Résultats novembre. Admission : mai-juin.

CAPES, CAPET, CAPEPS, CAPLP, CPE : écrits dès décembre. Résultats mi-janvier. Admission mai-juin.

Agrégation : écrits en avril. Oraux en juin-juillet.

Contenu des masters

Les concours n’étant pas les seuls débouchés professionnels des masters, ces derniers ne doivent pas être construits en fonction des épreuves de concours.

Aux côtés des masters disciplinaires adaptés aux concours du 2d degré va émerger une offre de masters s’appuyant sur plusieurs disciplines poursuivant une finalité professionnelle large, dont celle de répondre aux besoins de recrutement de PE polyvalents et de PLP bivalents.

Cadrage des masters :

- M1 : dominante disciplinaire avec parcours complémentaires de découverte professionnelle :
 Enseignement de M1 généraliste
 Modules complémentaires Stages préparatoires d’observation et de pratique

- M2 : Poursuite des enseignements disciplinaires avec parcours complémentaires de professionnalisation :
 formation disciplinaire et préparatoire au mémoire de master modules complémentaires de préparation aux épreuves orales à caractère disciplinaire et professionnelle stages en responsabilité

Organisation des stages

Les stages, effectués en milieu scolaire, ne sont pas une condition pour se présenter à une épreuve. Le recteur est responsable, en liaison avec les établissements, de la répartition de l’offre de stages et de son adéquation avec les cursus des masters.

Stages préparatoires d’observation et de pratique accompagnée (108 heures) : offerts aux étudiants de M1 ou en début de M2 par groupes de 2 à 3 personnes par classe, proposés à différents moments de l’année et compatibles avec les cursus de M1.

Stages en responsabilité (108 heures) (stages filés ou groupés, selon les impératifs liés aux lieux de stage et aux cursus de M2 ; offerts en priorité aux admissibles et rémunérés…. Bref des vacations !).

Formation des professeurs stagiaires

Les lauréats des concours sont professeurs stagiaires et ont la responsabilité d’une ou plusieurs classes. Un tiers de l’année scolaire est consacré à la formation professionnelle. Un cadrage national de leur formation sera élaboré.

La mobilisation contre cette destruction programmée de la formation initiale a déjà repris. Ainsi, à l’IUFM de Livry-Gargan, à l’initiative des formateurs, une pétition a été rédigée, soutenue par la CGT-Educ’action. Cette pétition exige tout simplement l’abrogation des décrets !

Pétition IUFM Livry-Gargan

Le 24 novembre, nous serons en grève pour exiger l’abrogation de ces décrets.

La CGT-Educ’action revendique un recrutement au niveau licence avec une formation de 2 ans sous statut de fonctionnaire stagiaire et délivrance du master à son issue. Il s’agit en fait d’une « masterisation de la formation » et non pas de la « masterisation du recrutement ».