Accueil > Actualité > Manifestation unitaire 17 décembre 2019 13h30 - République - Nation

Actualité

Retrait du projet Macron - Delevoye !

Manifestation unitaire 17 décembre 2019 13h30 - République - Nation

vendredi 13 décembre 2019, par cgt

Les annonces du gouvernement ne changent rien. Au contraire, les déclarations du 1er Ministre du 11 décembre aggravent les propositions contenues dans le rapport Delevoye !

Le gouvernement reste sourd aux exigences exprimées par les millions de salariés, jeunes, retraités, privés d’emploi, mobilisés massivement depuis des semaines et soutenus majoritairement par l’opinion publique. Par son refus d’entendre la colère, le gouvernement porte seul la responsabilité de la situation. Le choix du sacrifice de la jeunesse de notre pays est assumé par le gouvernement, non content de faire une réforme systémique, il annonce une modification des paramètres de départ en retraite avec un « âge d’équilibre à 64 ans ».

Ainsi, toutes les classes d’âge et toutes les professions public et privé sont concernées par les mesures annoncées par le 1er ministre. Aujourd’hui, seul le MEDEF se réjouit du projet gouvernemental qui amène de nouvelles organisations syndicales à se mobiliser, ou à participer à la mobilisation exceptionnelle que nous connaissons depuis le 5 décembre. Avec ce projet de retraite à points, nous sommes toutes et tous perdants ! Cette réforme provoquerait un vrai recul de société : une baisse généralisée de toutes les pensions et le recul de l’âge de départ en retraite.
Pour un véritable système de retraite solidaire.

La CGT porte des propositions :

- Des droits garantissant dans tous les secteurs professionnels la possibilité d’un départ à 60 ans.
- Une pension d’au moins 75 % du revenu net d’activité (pour une carrière complète) sans que celle-ci ne puisse être inférieure au SMIC.
- La ré-indexation des retraites sur le salaire annuel moyen et non sur l’inflation, facteur de décrochage de pouvoir d’achat entre les actifs et les retraités.
- La reconnaissance de la pénibilité au travail cette dernière ne devant pas être une fatalité.
- La prise en compte pour les jeunes des années d’études, de formation et de recherche du 1er emploi.
- L’augmentation des salaires et l’égalité salariale femme-homme c’est 6.5 milliards d’euros supplémentaires pour financer les retraites. Ensemble et mobilisés, en grève reconductible et en manifestant, salariés du public et du privé, fonctionnaires, enseignant, agents RATP, hospitaliers, cheminots, retraités, citoyens, étudiants et lycéens, imposons au gouvernement le retrait de cette réforme.