Accueil > Actualité > Encore loin du compte… un pas vers plus d’égalité de traitement…

Actualité

Rémunération et gestion des personnels contractuels enseignants à Créteil

Encore loin du compte… un pas vers plus d’égalité de traitement…

mercredi 3 mai 2017, par cgt

Rémunération et gestion des personnels contractuels enseignants 1er et 2nd degré, COP/ CPE à Créteil

Encore loin du compte… un pas vers plus d’égalité de traitement…

Après un an de discussions suite à la parution du décret du 29 août dernier, de nombreuses interventions et groupes de travail nationaux et rectoraux, le Comité Technique Académique de Créteil du mois de mai prochain, va enfin pouvoir se prononcer sur la proposition de la nouvelle grille indiciaire de rémunération des collègues présentée par le rectorat, aux organisations syndicales, le 20 avril dernier.

Si nous pouvons nous réjouir de l’augmentation des salaires prévue pour l’an prochain et d’avancées sur un certain nombre de nos revendications concernant le cadre de gestion des personnels contractuels, nous sommes encore loin du compte et de la fin de la précarité pour les collègues.

Nous réaffirmons que la seule réponse à la précarité est la titularisation de toutes et tous les contractuels sans condition de concours ni de nationalité.

Un petit pas vers une plus grande égalité de traitement :
• Réduction du nombre des catégories de recrutement
• Intégration des collègues du premier degré sur les mêmes grilles salariales que leurs collègues du second degré
• Augmentation des salaires
• Elargissement des conditions d’attribution de l’heure d’allègement de service sur plusieurs établissements
• Formation à la prise de fonction pour les collègues nouvellement recrutés de 2 jours ½ le premier mois d’affectation.

D’autre part, la circulaire réaffirme l’obligation du respect des délais de prévenance de fin de contrat et l’établissement des documents nécessaires aux inscriptions à pôle emploi, en temps et en heure. Le rectorat nous a annoncé du personnel supplémentaire pour les services de la DPE 2.

Pour l’avenir immédiat, il reste des points revendicatifs importants, notamment :

• La tenue d’une commission paritaire d’affectation au mois de juillet, que nous revendiquons depuis plus de trois ans et qui n’est pas encore à l’ordre du jour.
• L’heure d’allégement de service pour affectation sur deux établissements non limitrophes et/ou trois communes a été étendue pour la signature des contrats sur tout le mois de septembre. Pour autant nous la revendiquons pour tous les collègues dans ce cas, quelle que soit la date de signature des contrats et des affectations. Nous réclamons également qu’il s’agisse bien d’une heure de décharge (déclanchement dès 17 h. à l’emploi du temps et non une heure supplémentaire.
• Les CDI, non affectés ou en emploi incomplet doivent être rémunérés à 100%.