Accueil > Actualité > Appel unitaire à la grève pour le 31 janvier de l’intersyndicale du 1er degré (...)

Actualité

Appel unitaire à la grève pour le 31 janvier de l’intersyndicale du 1er degré du 94

mardi 22 janvier 2013

Les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires appellent les agents de la Fonction publique à une journée de grève le 31 janvier prochain et à participer aux initiatives locales de mobilisation (rassemblements, manifestations...). Elles considèrent que les enjeux nécessitent une intervention la plus large possible des personnels. C’est pourquoi, elles poursuivent les contacts avec toutes les organisations syndicales de la Fonction publique pour une mobilisation massive le 31 janvier et pour construire ensemble les suites nécessaires.

Le 31 janvier, elles porteront des revendications pour :

· l’emploi en exigeant un moratoire immédiat sur les suppressions d’emplois et des créations partout où cela est nécessaire,

· les salaires et le pouvoir d’achat en exigeant notamment une augmentation urgente,

· l’abrogation du jour de carence,

· l’amélioration du fonctionnement de la Fonction publique et des services publics.

RV de la manifestation du 31 Janvier : 14h Port Royal

RV de la manifestation du 23 Janvier : 14h Luxembourg (Port Royal, Boulevard Montparnasse, Boulevard Raspail, Rue de Grenelle)

Après la manifestation et le rassemblement du mercredi 23 janvier, c’est aussi l’occasion pour les personnels de l’Education Nationale de se mobiliser pour se faire entendre :

la Loi de Refondation de l’Ecole n’est pas la rupture attendue

Elèves et enseignants ont besoin d’une transformation

Pas de mesures opposant les uns aux autres

AGISSONS TOUS ENSEMBLE !

Effectifs, aide aux élèves en difficulté, remplacements, formation initiale et continue mais aussi injonctions et contrôles tatillons, ces dernières années, nos conditions de travail et d’exercice de notre métier se sont fortement dégradées.

En décidant de mener une réforme des rythmes scolaires sans tenir compte des remarques et propositions des organisations syndicales, le ministre n’a apporté aucune réponse aux attentes des enseignants des écoles. Le décret ministériel sur l’aménagement du temps scolaire est inacceptable. Il dégrade les conditions de travail et d’emploi des enseignants sans même améliorer les conditions d’apprentissage des élèves.

Ce texte a été proposé à toutes les organisations syndicales des enseignants du 1° degré du 94.

Portfolio