Accueil > Actualité > Une journée de grève, même unitaire, ne suffira pas

Actualité

Tous en grève le 27 novembre !

Une journée de grève, même unitaire, ne suffira pas

vendredi 21 novembre 2008

Appel à la grève premier et second degré de la CGT-Educ’action Ile-de-France.

Rassemblement devant le salon de l’éducation à partir de 9h30 se renforçant au cours de la matinée :
"Pas de salon pendant la casse de l’éducation"

A 14h départ en manif en direction du ministère

A 17h30 AG Ile de France avec des représentants porteurs de mandat sur les suites possibles dont la reconduction le vendredi 28 et les jours qui suivent.

Cet appel à la grève est soutenu par SUD-Education et la CNT-Education.

Certaines sections départementales du Snuipp de l’Ile-de-France appellent au rassemblement avec préavis de grève déposé. Le SNES Créteil a déposé un préavis de grève.


Appel unitaire CGT-Educ’action Créteil-Versailles / SUD-Education Créteil-Versailles :

Le mouvement de résistance qui perdure, entres autres, sur les “ heures de soutien ”, malgré les pressions de l’administration, le mécontentement, le “ ras le bol ” des équipes dans les écoles, la sensation des collègues d’être méprisés, bafoués par le Ministère, tout cela nécessite, de la part des organisations syndicales, une réponse à la hauteur. Laisser les collègues se débrouiller n’est pas un mandat syndical !

Nous devons répondre à l’attente forte des personnels de l’Education (toutes catégories confondues), des parents, de rentrer dans la lutte, de façon unitaire, avec la nécessité de gagner le combat pour l’Ecole publique, laïque et gratuite !

Télécharger le tract CGT-SUD

SUD-Education Créteil-Versailles et la CGT-Educ’action Créteil-Versailles considèrent que nos syndicats doivent être des leviers en interaction avec les personnels, des outils de lutte et de résistances pour un autre projet d’école, un autre projet de société !

Nous voulons une école égalitaire, démocratique, de justice sociale, ambitieuse, ne favorisant plus les reproductions sociales mais une école de progrès social !


Nous devons refuser le démantèlement de l’Education nationale !

Ce sont les mêmes attaques dans le premier et second degré !
Les mêmes mises en danger !
Nous ne gagnerons que si nous entrons dans le combat,
premier et second degré ensemble, avec les familles, les citoyens !

Le gouvernement ne pliera pas au soir du 20 novembre ! Cette journée doit être le point de départ d’une action longue et générale.

La grève reconductible et les actions interprofessionnelles, de quelques formes qu’elles soient, doivent être débattues dans toutes les assemblées générales locales, régionales, et dans toutes les intersyndicales.

Ce n’est qu’en imposant un rapport de force que le gouvernement pourra plier. Et c’est tout de suite qu’il faut réagir ! Laisser la grogne actuelle se déliter serait irresponsable pour l’école, les enfants, les élèves, les familles et l’avenir de la société.


SUD-Education Créteil-Versailles et la CGT-Educ’action Créteil-Versailles appellent :

- TOUS LES COLLEGUES A ENTRER DANS LA LUTTE.

Télécharger le tract CGT-SUD


- TOUS LES PARENTS A SOUTENIR LES EQUIPES EN LUTTE ET A ENTRER DANS LE COMBAT.


SUD-Education Créteil-Versailles et la CGT-Educ’action Créteil-Versailles proposent à tous les personnels de débattre de la grève reconductible dans les AG afin de trouver des moyens d’actions pour obtenir satisfaction !


Nous appelons par ailleurs tous les personnels à décider de la grève partout où c’est possible pour participer aux actions interprofessionnelles de la semaine du 24 novembre.

Le 27 novembre : PAR LA GREVE,
faisons-nous entendre au
SALON DE L’ÉDUCATION à PARIS Porte de Versailles, dès 9h30.


A lire également :

- L’appel de l’AG de l’Ile-de-France du 20/11/2008

- L’appel à la mobilisation de la FERC-CGT