Accueil > Actualité > Sur la grippe A...quelles mesures concrètes ?

Actualité

Sur la grippe A...quelles mesures concrètes ?

Communiqué de la FERC-CGT, infos du Rectorat et du Ministère

dimanche 6 septembre 2009

La première fermeture d’une classe depuis la rentrée est pour l’académie de Créteil... une classe de 1re du lycée d’Arsonval à Saint-Maur (94) a été fermée par la préfecture du Val-de-Manr qui a décidé de fermer ses portes après avoir recensé 8 cas de grippe depuis la rentrée.
La précture a indiqué samedi dans un communiqué avoir demandé au proviseur de "suspendre pour 7 jours, à partir de lundi, les activités au sein de l’établissement scolaire" des élèves de la classe concernée "afin de réduire les risques de propagation du virus dans l’établissement".

à suivre...

Communiqué de la FERC-CGT sur la pandémie grippale

A l’initiative du ministère de l’Education nationale s’est tenue, ce vendredi 28 août, une réunion avec l’ensemble des organisations syndicales, relative au « plan national de prévention et de lutte contre la pandémie grippale ». Celle-ci s’est révélée creuse.

La circulaire de fin août annonce la couleur, en fixant comme objectif de « concilier la continuité des activités du secteur public et la protection de la santé des personnels ». Elle précise que « le plan de continuité des activités doit définir les missions prioritaires et fixer de manière proportionnée les effectifs pour assurer ces dernières ».

Vouloir, même à minima, la continuité du service public d’éducation est un objectif louable, mais celui-ci serait d’autant plus réalisable si le gouvernement mettait en place une réelle prévention, une vraie protection de la santé des personnels et des usagers.

La séance n’a porté, pendant plus de deux heures, que sur des informations générales, déjà amplement données par les médias durant tout l’été. Quid de la préparation efficace et cohérente contre les conséquences de la pandémie ?

La FERC est alors intervenue sur les points suivants :

- Où sont les mesures concrètes de prévention ? Il s’agit d’un plan de production, de gestion sans temps ni lieu prévus pour associer les personnels aux mesures à prendre : l’administration est en position de décision unilatérale.

- La restriction du droit d’alerte et de retrait, considérés comme exceptionnels dans la circulaire, est inadmissible.

- La médecine de prévention est déjà moribonde dans l’EN, manque de médecins, infirmières etc.…alors comment faire face à la pandémie quand ils seront réquisitionnés par les préfets au premier pic venu ?
- Comment aussi protéger les personnels les plus en danger (femmes enceintes, asthmatiques…) ?

- Quelles pistes de travail pour le CHS ministériel qui se réunit à la veille de la prérentrée ?

En l’absence de réponse à l’ensemble de ces questions, la FERC CGT a quitté la séance.

Au-delà des propositions qu’elle formulera lors du CHS ministériel, la FERC CGT appelle d’ores et déjà les personnels à la vigilance, à exiger, à tous les niveaux, la tenue de CHS et de CTP exceptionnels, et ce, conformément à la réglementation.



Lundi 31 août 2009, le Rectorat de l’académie de Créteil a convoqué une réunion d’information à laquelle la CGT-Educ’action Créteil a participé.

Cette réunion était présidée par M REYMOND, DRRH, et Mme TASTET, médecin conseil auprès du Recteur.

La réunion avait pour but de faire le point sur la déclinaison cristolienne des annonces nationales (voir ci-dessus le communiqué de la FERC-CGT et ci-dessous les mesures annoncées dans un BO).

Le Rectorat a annoncé qu’il n’y aurait pas de CHSA spécial, un CHSA s’étant tenu en juin 2009, mais se réserve la possibilité de le faire en cas de besoin.

Des réunions régulières d’infos seront organisées avec les organisations syndicales, y compris au niveau des départements (par les inspections académiques).

Un comité stratégique comprenant notamment le Recteur, le DRRH, le médecin conseil....se réunit tous les jours. Un comité opérationnel comprenant les chefs de services est également opérationnel.

Les chefs d’établissements ont reçu entre le 26 et le 28 août 2009 les consignes correspondant au BO.

A noter qu’il existe une "chaîne de commandement", pour reprendre les termes du DRRh, qui fait du préfet le principal décideur, en particulier en cas de fermeture d’un établissement ou d’une classe.

Des numéros spéciaux, par département, pour faire un signalement, sont mis en place, à utiliser par les chefs d’établissement ou directeurs d’école.

Le Rectorat a annoncé que le plan de continuité pédagogique serait, au niveau de l’académie, complété par l’utilisation du Cartable en Ligne.

Le reste des annonces correspondent aux instructions du BO.

Les organisations syndicales, dont la CGT-Educ’action, sont intervenues pour :

- rappeler que la médecine du travail des enseignants était largement insuffisante

- que la médecine des élèves était elle-aussi insuffisante

- qu’une information complète était nécessaire auprès des directeurs d’école et chefs d’établissement

- que la remise en cause du droit de retrait était inacceptable


Le B.O. du 27 août 2009 publie trois circulaires définissant le rôle des enseignants, l’organisation des établissements et le rôle des personnels de santé.

A lire en ligne : http://www.education.gouv.fr/pid22865/encart-n-31-du-27-aout-2009.html

D’autres infos : http://www.education.gouv.fr/cid24881/grippe-a-h1n1.html