Accueil > Actualité > Réunion de l’intersyndicale du second degré de l’académie de Créteil

Actualité

Réunion de l’intersyndicale du second degré de l’académie de Créteil

mardi 27 novembre 2007

Aux organisations syndicales du second degré de l’Académie de CRETEIL :

Proposition d’une rencontre intersyndicale le lundi 3 décembre à 17h30 ( salle à voir sinon au 4éme étage locaux du SDEN - CGT 94)
à la Maison Départementale des syndicats à Créteil par rapport à la situation de l’Enseignement Professionnel créée par la volonté du ministre de la généralisation des BAC PRO 3 ans dès la rentrée 2008 et ses incidences sur les lycées et l’orientation des éléves à l’issue de la 3éme de collège

Cher(e) camarade

Bonjour,

Nous vous proposons de nous retrouver lundi 3 décembre à 17h30 dans les locaux de la CGT-Educ’Action 94 ( 4éme étage) ou dans une salle de réunion à la maison départementale des syndicats du Val de Marne à Créteil afin de discuter des réformes en cours dans le second degré et d’établir une riposte commune :
Interpellation commune au RECTEUR ? au Ministre ? Adresse commune aux personnels, mobilisations et actions communes....?

En effet, le ministre de l’Education Nationale entend imposer le remplacement massif de BEP par des bac pro en 3 ans, cela sans concertation et sans tenir compte de critiques venant parfois de l’Inspection Générale.
Ce changement majeur de l’orientation vers la voie professionnelle aura des conséquences pour l’ensemble des lycées. Ainsi on ne peut que s’interroger sur la concurrence accrue avec le bac techno, la disparition des passerelles entre les 3 voies de formation (dixit les 1res d’adaptation, les BEP 1 an après la seconde dite de détermination...) et une nouvelle validation professionnelle après la 2éme année du BAC PRO 3 ans généralisé.
La valorisation de la voie professionnelle ne saurait se satisfaire de propositions démagogiques venues du Medef. Ainsi, nous pourrions mettre aussi en débat la proposition de la CGT d’une seconde de détermination qui ménerait aux trois voies du lycée y compris professionnelle et pas seulement aux voies générales et technologiques. Cette ouverture ne mettrait pas en cause une orientation choisie et volontaire des jeunes et des familles vers l’ enseignement professionnel en fin de 3e de collège, possibilité qui resterait donc ouverte aux collègiens.

Nous souhaitons dans ce contexte interpeller ensemble le RECTEUR sur l’ opposition des personnels à la généralisation du BAC PRO 3 ans et au refus de toute imposition à marche forcée de transformation de BEP en BAC PRO 3 ans.
Nous considérons l’injonction ministérielle comme une véritable provocation et un mépris de la réalité de la voie profesionnelle en LP et lycée. Nous souhaitons demander au RECTEUR d’établir un véritable bilan de l’expérimentation actuelle des BAC PRO 3 ans, des BEP 1 an vers le BAC PRO 2 ans et de ne pas procéder à une généralisation systématique des BAC PRO 3 ans imposée aux personnels et aux établisements et aux éléves ?.....
.
En souhaitant vivement votre présence à cette réunion ou de nous prévenir de tout empêchement en cas d’acceptation d’une démarche commune
Bien syndicalement
Matthieu Brabant
secrétaire académique CGT-Educ’Action académie de Créteil