Accueil > Actualité > Non aux sanctions à l’encontre de notre collègue Rodolphe Juge

Actualité

Non aux sanctions à l’encontre de notre collègue Rodolphe Juge

Communiqué de la CGT-Educ’action - Créteil

mardi 24 juin 2008

Nous venons d’être informés que le recteur de l’académie de Créteil a décidé de suspendre de ses fonctions notre collègue Rodolphe Juge, syndiqué CGT-Educ’action 93 et représentant des stagiaires à l’IUFM de Créteil.

Rappelons que ce collègue est injustement poursuivi pour « violence sur agent » alors qu’il encadrait pacifiquement une manifestation de lycéens et personnels de l’éducation le 3 avril. Suite à l’élan de solidarité, un premier procès avait été reporté au 24 septembre, permettant ainsi à Rodolphe d’être titulaire au moment de l’audience.

Aujourd’hui le recteur veut bloquer la titularisation de notre collègue et l’empêcher de retrouver ses collègues et ses élèves à la rentrée. Le recteur prend donc arbitrairement une sanction ! Il n’avait en effet aucune obligation de mettre en place cette suspension aujourd’hui plutôt qu’au moment de l’arrestation de Rodolphe.

S’il prend cette décision aujourd’hui, c’est bien pour lancer un signe en direction des enseignants mobilisés contre la casse de l’éducation. Nous n’acceptons pas ces intimidations !

Des interventions auprès du rectorat de Créteil et du ministère de l’Education Nationale sont en cours. Nous exigeons que la suspension de Rodolphe soit annulée afin qu’il puisse être titularisé et qu’il puisse assurer sereinement ses cours à la rentrée.

Nous appelons à continuer à signer la pétition de soutien (http://cgteduc.creteil.free.fr/uasen/spip.php?article1248) et à la participation massive au rassemblement devant le Palais de Justice de Paris le 24 septembre 2008 pour exiger la relaxe de notre collègue

Saint-Denis, le 24 juin 2008