Accueil > Actualité > Modalités du passage du bac pro : extension du CCF !

Actualité

Modalités du passage du bac pro : extension du CCF !

Communiqué de la CGT-Educ’action Créteil

mercredi 10 mars 2010

De nombreux projets d’arrêté ont été présentés par le ministère le 3 mars 2010 en préparation du Conseil Supérieur de l’Education (CSE) du 11 mars 2010. Les documents ont été envoyés très tardivement par le ministère en 10 envois mails successifs. De nombreux Inspecteurs qui devaient présenter les textes étaient absents le 3 mars.

Le ministère fait le choix de faire passer le bac pro quasiment uniquement en contrôle en cours de formation (CCF). Seules les épreuves de français, histoire géographie, éducation civique seraient épargnées et maintenues en épreuves ponctuelles. Pour la CGT-Educ’action Créteil, cette proposition est totalement inacceptable.

L’expérience des CCF pour le CAP a démontré l’alourdissement important que représente, pour les enseignants, ce mode d’organisation des examens. Leur généralisation à l’ensemble des formations va rendre ingérable les emplois du temps et mettra sous tension en permanence les établissements.

Pour l’administration de l’Education nationale, le CCF a l’énorme avantage de réduire les coûts des examens, ce qui est pour elle une très forte motivation !

Du côté pédagogique, si les équipes peuvent parfois souligner certains aspects positifs, le CCF a surtout démontré sa capacité à ne pas garantir le caractère national des diplômes. Généraliser le CCF enlèverait de fait en grande partie la valeur nationale à ces diplômes.

Télécharger le communiqué de la CGT-Educ’action Créteil

De plus, cela va encore réduire le temps de formation des élèves (déjà réduit par la suppression d’une année et des heures et l’augmentation des stages). Dans certaines disciplines, les enseignants vont passer leur temps à évaluer leurs élèves !

La CGT-Educ’action s’est donc clairement prononcée à plusieurs reprises contre cette généralisation des CCF.

Enfin, ce passage en tout CCF pour le bac pro augure sans doute un passage identique pour les bacs généraux et technologiques.

Par ailleurs, le ministère a confirmé que les BEP qui avaient été conservés de façon transitoire seront remplacés à la rentrée 2010 par de nouveaux bacs pro 3 ans (Perruquier-posticheur ; optique-lunetterie, prothèse dentaire). A la rentrée 2010, seront ouverts simultanément la 2de bac pro pour les nouveaux et la 1re bac pro pour les sortants de CAP, BEP ou BP (pour prothèse dentaire). La 1re session de bac pro aura lieu en 2012. Pour ces spécialités, les groupes disciplinaires continuent à travailler sur des BTS.

Enfin rappelons que Chatel avait promis les textes sur le lycée technologique pour le mois de mars….mais rien n’a été présenté.
Aucun texte ne concerne de toute façon la réforme des lycées généraux et technologiques. Sauf un éventuel CSE extraordinaire, le CSE suivant est prévu en mai. Ce sera trop tard pour pouvoir donner des informations aux sortants de 3e sur la voie technologique.

La CGT-Educ’action s’opposera à ces textes lors de leur passage devant le CSE le 11 mars 2010.

La CGT-Educ’action appelle à la grève le vendredi 12 mars 2010 : stop aux contre-réformes qui détruisent le service public d’Education !

Les personnels, avec les élèves et les parents d’élèves, ont exprimé très clairement en février 2010 leur opposition à ces réformes. Visiblement Chatel ne veut pas entendre : c’est pas l’extension de la lutte que nous stopperons l’extension des dégâts causés par ces réformes.


Contacts presse :

Matthieu Brabant, secrétaire académique CGT-Educ’action Créteil,
06 77 81 34 83

Bureaux nationaux de la CGT-Educ’action,
01 48 18 81 47