Accueil > Actualité > Lettre-Pétition à signer en ligne au sujet de la nouvelle épreuve orale « de (...)

Actualité

Lettre-Pétition à signer en ligne au sujet de la nouvelle épreuve orale « de contrôle » du Bac Pro

samedi 11 avril 2009

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale
S/c de Monsieur le Recteur d’Académie

En cours d’année scolaire, vous avez institué une épreuve orale de contrôle qui devrait se dérouler en juillet 2009. Cette décision n’a fait l’objet d’aucune concertation avec notre organisation syndicale.
Si nous ne sommes pas opposés au principe d’une épreuve de rattrapage pour les candidats des baccalauréats professionnels, les conditions dans lesquelles celle-ci est mise en place sont inacceptables.

Le coefficient attribué à cette l’épreuve (50 % de l’examen) conduit à rendre négligeables les enseignements généraux et même les enseignements professionnels théoriques dans l’obtention du baccalauréat. Cela dévalorise de fait ces enseignements.

Le support matériel de cet « oral de contrôle » repose sur la pratique professionnelle en entreprise
(par définition inégalitaire,). Cette évaluation ayant déjà été effectuée, cette épreuve de contrôle risque de n’être qu’une version « allégée » de ce qui a été fait. Les élèves n’ont même plus les documents des dossiers (l’annexe que doivent compléter les candidats n’est qu’un simple A4 dressant une liste des lieux de stage, des activités exercées et des moyens utilisés...).

Pour les personnels cette épreuve telle qu’elle est définie (contenu et coefficient) aboutirait à une dévalorisation de la valeur du baccalauréat. Le baccalauréat professionnel doit s’appuyer sur des socles solides de compétences pour légitimer le niveau de qualification visé et être reconnu sur le marché de l’emploi.

La précipitation et le manque de concertation entraîneront forcément une inégalité de traitement entre les candidats pour la session 2009.

Les personnels soussignés demandent l’ouverture de négociations pour élaborer une épreuve de rattrapage plus conforme aux exigences pédagogiques.

De façon transitoire pour la session 2009, nous souhaitons que cette épreuve ne se déroule pas. Nous demandons que les dossiers scolaires de tous les candidats ayant obtenu entre 8 et 10 sur 20 soient examinés par les jurys académiques. Ceux-ci seront les mieux à même pour se prononcer sur la délivrance du diplôme.

SIGNER EN LIGNE EN CLIQUANT SUR CE LIEN