Accueil > Actualité > Le lycée dans la ligne de mire de Darcos

Actualité

Le lycée dans la ligne de mire de Darcos

mardi 13 mai 2008

La logique comptable qui préside à la politique « éducative » désigne le lycée comme un gisement d’économies à réaliser et c’est pourquoi Darcos doit proposer durant ce mois de mai son projet de réforme du Lycée, dont on mesure dans ce contexte dans quel sens il va aller… Derrière, les mots de « lycée à la carte » ce qui s’annonce est une véritable réduction des ambitions éducatives.
Devant les organisations lycéennes et à la presse, il a avancé la notion de "modularité" des enseignements. Les emplois du temps devraient alterner les cours et des "moments d’étude". Et il propose surtout d’"offrir systématiquement du soutien à ceux qui en ont besoin". Il envisage aussi de "remplacer le redoublement par des enseignements complémentaires".
Éliminer les redoublements au lycée permettrait d’économiser des milliers de postes. Si, compte tenu de la mobilisation, Darcos refuse d’aller dans le détail de sa réforme, ce qui s’annonce c’est une réduction de 30% du nombre d’heures de cours à tous les niveaux : le dernier audit sur les lycées préconisait par exemple de passer en seconde de 4h30 à 3 h hebdomadaires en Français, de 3h à 2 h en LV1…
L’augmentation des dispositifs de soutien déconnectés de l’activité de classe et assurés en HS…ou par d’autres que les professeurs ne compenserait en rien cette réduction

Enfin, le ministre a annoncé la mise en place "à titre expérimental", dès la rentrée 2008, d’un dispositif de "réussite scolaire au lycée" dans les 200 établissements rencontrant les plus grandes difficultés scolaires. Cet accroissement de l’autonomie des établissements se faisant au nom d’une prétendue « adaptation du lycée au public » avec des enseignements dispensés recentrés sur « les fondamentaux » : c’est à dire un « lycée allégé » pour le plus grand nombre avec renforcement de la ghettoisation des établissements populaires du fait de la suppression de la carte scolaire.