Accueil > Actualité > La mobilisation se poursuit Personnels, lycéens, parents, agissons (...)

Actualité

La mobilisation se poursuit Personnels, lycéens, parents, agissons ensemble

mercredi 2 avril 2008

Darcos a beau vouloir traiter la mobilisation qui se développe par l’insulte en parlant « d’ignorants » à propos de tous les lycéens, ou par une posture de fermeté et l’ignorance en annonçant qu’il ne reviendra pas sur les 112000 suppressions de poste au niveau national : cette position ne sera pas tenable longtemps. Face à la mobilisation qui se poursuit et s’amplifie, il devra répondre aux revendications. Rappelons d’ailleurs que le recteur de l’académie de Créteil qui tenait les mêmes propos a du reculer sur près de la moitié de s postes et 25% des BEP qu’il voulait supprimer.

La manifestation de ce mardi 1er avril rassemblant 12 000 personnes, surtout des lycéens, montre que la mobilisation continue de s’étendre. De nombreux blocages d’établissements ont continué ou sont apparus. La mobilisation doit trouver de nouveaux rythmes et de nouvelles formes. Gagner en extension pour permettre aux établissements mobilisés depuis un moment d’avoir des perspectives est indispensable.

Au niveau national, nous avons déjà des remontées des actions qui ont lieu : Sur le Var, sur Bordeaux, sur Toulouse, des établissements sont entrés en grève. D’autres manifestations lycéennes souvent accompagnées d’enseignants se sont déroulées à Grenoble, Nanterre, Vitry, Créteil, Blois, Cannes et Bordeaux. La journée nationale décidée par la CGT-Educ’Action permettra de développer les actions.

Du coté des lycéens, le mouvement est parti pour s’étendre nationalement. Les organisations lycéennes (FIDL, UNL, AG lycéenne) appellent à une nouvelle journée de grève et de manifestations jeudi 3 avril

L’assemblée générale des établissements qui s’est réuni hier soir en présence de 71 établissements a largement débattu de cette situation. Elle a décidé de proposer des initiatives de centralisation de la mobilisation en région parisienne (lire l’appel) :

- jeudi 3 avril, une grande journée de grève et de manifestation en direction du ministère, 14 h 00 RER Luxembourg, avec les lycéens
la semaine suivante une autre journée de grève et de manifestation à Paris en concertation avec les lycéens les parents d’élèves FCPE et le premier degré

- de faire du samedi 12 avril une journée de manifestation avec les parents d’élèves, l’AG IdF proposant de converger vers le ministère

La CGT-Educ’action académie de Créteil soutient cet appel de l’AG des établissements et appelle à être en grève et manifester jeudi 3 avril à Paris. Rappelons que l’union nationale CGT-Educ’action appelle à une journée d’action le 3 avril. Lors de l’intersyndicale Région parisienne qui se réunit jeudi soir, nous défendrons la nécessité d’un appel large et construit à une nouvelle grève la semaine prochaine (proposition du 10 avril).
La mobilisation des lycéens a les mêmes revendications que celle des personnels, et nous ne devons pas laisser ceux-ci seuls face au gouvernement.

La répression commence à s’abattre dans un certain nombre d’établissements. C’est ainsi qu’après avoir dégagé sans sommation le blocage des lycéens de Gagny à coups de flashballs et de lacrymogènes, à Saint-Denis Paul Eluard ce sont 9 exclusions temporaires qui ont été prononcées contre des lycéens mobilisés.
Des lycéens (de Créteil et Stains) ont également été arrêtés lors ou au retour de la manifestation parisienne. Nous soutenons les lycéens et appelons les enseignants à exiger avec nous la levée des charges et leur libération. Nous devons être extrêmement vigilants par rapport aux menaces et aux pressions qui sont faites vis-à-vis des élèves et des familles et à prendre des dispositions pour qu’aucun élève ne soit sanctionné du fait de son activité revendicative . Dans ce contexte, il apparaît indispensable d’être aux cotés des lycéens mobilisés.
Il faut recenser tous les cas pour une défense collective La Ligue des droits de l’homme, le syndicat de la magistrature ; et le syndicat des Avocats de France sont saisis.

Continuez à nous renvoyer les infos sur la situation dans vos villes et établissements : cgteduc.creteil@wanadoo.fr

Dans cette situation, nous devons également rappeler la manifestation nationale du collectif « Uni(e)s contre une immigration jetable », samedi 5 avril, 14 h 30, Place d’Italie à laquelle appelle la CGT. Plus d’infos en cliquant sur ce lien.