Accueil > Actualité > Examen du projet de décret au CTPM du 17 avril 2008

Actualité

SERVICE DES PERSONNELS ENSEIGNANTS DU 1ER DEGRE :

Examen du projet de décret au CTPM du 17 avril 2008

jeudi 17 avril 2008

Annualisation des services : elle commence avec le premier degré

Que dit le texte ?

Les personnels du 1er degré consacreront désormais vingt-quatre heures hebdomadaires d’enseignement à tous les élèves, au lieu de vingt-six heures actuellement.

Par ailleurs, trois heures hebdomadaires sur trente six semaines, soit cent huit heures annuelles s’organiseront de la manière suivante :

1. Soixante heures seront consacrées à l’aide personnalisée aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages et au temps d’organisation correspondant.
Il s’agit d’un dispositif nouveau.

2. Vingt-quatre heures seront consacrées aux travaux en équipes pédagogiques, aux relations avec les parents, à l’élaboration et au suivi des projets personnalisés de scolarisation pour les élèves handicapés soit une augmentation de six heures par rapport à la règlementation actuelle.

3. Dix-huit heures permettront l’animation pédagogique et la formation, soit une augmentation de six heures par rapport à la règlementation actuelle.

4. Six heures iront, comme cela est déjà le cas, à la participation aux conseils d’école obligatoires.

Le projet de décret prévoit que dans le cas où les soixante heures précitées ne peuvent être intégralement mobilisées pour de l’aide personnalisée, elles seront alors consacrées au renforcement du temps de formation des enseignants hors de la présence des élèves.
Il précise également que les cent huit heures annuelles de service sont effectuées sous la responsabilité de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de la circonscription dans laquelle se trouve l’école où exercent les enseignants concernés


Commentaires CGT

Dès que nous avons eu connaissance de ce projet, notre organisation en a dénoncé les dangers, les dérives. Dès lors, nous avons refusé de nous inscrire dans des discussions conçues sur de telles bases.
Que se passe-t-il ?

- Renforcement du temps d’annualisation : plus de 10 % du service.
Un mauvais exemple pour l’ensemble des personnels enseignants.

- Aucune garantie que les 60 heures consacrées à l’aide personnalisée aux élèves se fasse pendant le temps scolaire. Que vont devenir les personnels RASED dont c’est la mission ?
Va-t-on faire travailler les élèves en difficulté le mercredi ?
Tous les scénarios sont possibles !

- La formation continue des enseignants, c’est fondamental mais le ministère ose proposer que le temps de formation soit élargi si les élèves en difficulté ne sont pas tous déclarés !
Cette formation aurait-elle lieu pendant les vacances scolaires ?
A moins que ce ne soit le samedi matin, voire le soir !

- Comment va s’organiser un emploi du temps d’enseignant à temps partiel ou d’un titulaire remplaçant ?

- Une remarque : beaucoup d’heures d’information syndicale se tiennent le samedi matin, et maintenant ?


Au CTPM du 17 avril 2008, la CGT, la FSU, FO et SUD se sont prononcés contre ce texte
Par contre, le SGEN, l’UNSA et le SNALC ont pris position pour la mise en œuvre de cette réforme.