Accueil > Actualité > Dossier CGT Educ’action spécial premier degré !

Actualité

Dossier CGT Educ’action spécial premier degré !

mercredi 2 juillet 2008

Alors que les manifestations rassemblaient des milliers de personnes, le décret relatif à la suppression des heures de classe le samedi matin a été promulgué, le jeudi 15 mai.

Une fois de plus le président de la République répond « à côté » et annonce avant l’été une loi sur le service minimum d’accueil dans les écoles.

Celle-ci présentée devant le Comité technique paritaire ministériel (CTPM) de l’Éducation nationale au début du mois de juin a été repoussée par les organisations syndicales.

Le gouvernement n’en tiendra pas compte, pas plus qu’il ne tient compte des revendications syndicales, professionnelles, parentales. Le service minimum est une limitation du droit de grève, une diversion. Il s’agit de brider l’expr e s s i o n sociale et de fabriquer des « contre-feux » aux arrêts de travail, de laisser croire que les enseignants se désintéressent des problèmes des familles, enfin de n’apporter aucune réponse aux exigences légitimes portées par les personnels.

La suppression de 11 200 postes programmés à la rentrée 2008, les 2 heures de classe en moins pour la plupart des élèves, la refonte des programmes sont autant d’attaques contre le service public d’éducation.

Les postes manquants dans le premier degré vont cruellement se faire sentir sur le terrain : dans les classes surchargées, dans les brigades des enseignants remplaçants, en maternelle pour l’accueil des 2 et 3 ans…

Le retrait des 2 heures du samedi matin crée une école à deux vitesses et va à l‘encontre de l’intérêt même des enfants.

Ce sont maintenant 108 heures qui sont réparties sur l’année, augmentant l’annualisation du temps de travail combattue par la CGT.

Les nouveaux programmes reflètent une vision passéiste et rétrograde de l’école et marquent un recul pédagogique et didactique.

Alors que la CGT revendique un service public d’éducation de qualité pour tous les élèves basé sur le savoir, la justice sociale, la démocratie et la reconnaissance de l’enfance, le gouvernement lui, veut faire des économies, n’écoute que les sondages et cherche à faire grimper son audimat.

Nous souhaitons mener une réflexion sur la pédagogie au service de la réussite de tous les élèves dans le cadre, à la fois, d’une amélioration de leurs conditions d’étude mais aussi d’une amélioration des conditions de travail des personnels. Il est du devoir de l’État de l’organiser avec tous les acteurs concernés.

Jeudi 17 juin, dont de nombreux enseignants se sont mobilisés pour la défense du système de retraite solidaire : refus du passage de la durée de cotisation à 41 ans, baisse des pensions, montée des inégalités face à la retraite, prise en compte des années d’études, droit de partir à 60 ans avec une pension complète.

Le gouvernement doit prendre la mesure du mécontentement des personnels. Les mobilisations doivent se poursuivre.

La journée intersyndicale d’actions et de manifestations pour la défense des retraites et contre la dérégulation du temps de travail le 17 juin a rassemblé largement.

Après « La nuit des écoles »... « L’école est finie » le 28 juin.

La CGT Educ’Action s’inscrit dans ces nouvelles étapes et appelle tous les personnels à participer massivement aux différentes initiatives pour faire basculer le rapport de forces.

Organisons dès maintenant les luttes de septembre.


8 pages 1er degré

Organisation et fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires à la rentrée prochaine,

Sommaire :

. Edito

. p.2 : Nouvelle organisation du temps dans les écoles, L’école primaire est en danger, Le droit de grève

. p. 3 : Appel du congrès, Evaluation CM2

. p. 4/5 : L’école maternelle . p. 6 : Handicap, La mixité remise en cause . p. 7 : Les retraites, Base élèves . p. 8 : Elections, Bulletin d’adhésion

Textes officiels

Projet de circulaire,

Tract après le CTPM du 17.03.2008

Communiqué de Presse : mêmes horaires pour tous

Notre démarche syndicale


TELECHARGER LES DOCUMENTS JOINTS :

8 pages 1er degré

L’ensemble du dossier