Accueil > Actualité > Congé de maternité des personnels précaires

Actualité

Congé de maternité des personnels précaires

Lettre au DRH de l’académie de Créteil

mardi 8 janvier 2008

Monsieur le Directeur,

Nous souhaitons insister sur une question qui a été abordée lors du groupe de travail du 17 Décembre 2007, à savoir, l’attitude du rectorat concernant les périodes de congé de maternité des personnels précaires.
Comme nous l’avons développé lors du groupe de travail, cette question revêt deux aspects : la continuité de l’emploi et l’ancienneté de service.


Concernant la continuité de l’emploi :

Il y a 4 mandatures, nous avions acté le principe qu’un personnel précaire en congé maternité à la rentrée scolaire était affecté dans l’ordre du barème et, qu’en l’attente de la fin de son congé maternité, une suppléance était mise en place.

La CGT demande que le rectorat revienne à ce principe en application du principe qu’une salariée enceinte doit retrouver, à l’issue de son congé maternité une situation équivalente à celle qu’elle avait avant son arrêt.

Concernant le temps d’ancienneté de service :

La CGT demande que les périodes de congé de maternité comme un temps d’ancienneté de service et considérée comme telle pour l’accès au CDI comme pour l’accès aux éventuelles revalorisations financières que le Rectorat pourrait décider.

En effet, il ne serait pas équitable socialement et humainement, que pour cette seule raison, des collègues voient interrompre la continuité de l’ancienneté des services pour l’accès au CDI et les prive ainsi de la possibilité d’un CDI. Une collègue qui déciderait d’avoir plusieurs enfants pourrait se voir interdite de CDI avant de nombreuses années.

Vous avez fait savoir lors de ce groupe de travail que vous étiez prêt à engager une réflexion sur cette question. Nous vous demandons de prendre en compte les revendications rappelées ci-dessus et vous assurons de notre disponibilité pour continuer de participer à cette réflexion.

En vous remerciant, de prendre en compte notre courrier, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Matthieu BRABANT

Secrétaire Académique

CGT-Educ’Action académie de Créteil