Accueil > Actualité > Arrêtons l’harcèlement administratif et judiciaire dont est victime Rodolphe (...)

Actualité

Arrêtons l’harcèlement administratif et judiciaire dont est victime Rodolphe Juge Enseignant stagiaire IUFM débutant sa carrière

Communiqué de la CGT-Educ’action

mercredi 9 juillet 2008

Notre collègue enseignant Rodolphe Juge est victime d’un véritable engrenage administratif et judiciaire :
Après avoir été arrêté et mis en garde à vue le 3 avril 2008 alors qu’il encadrait pacifiquement une manifestation de lycéens et personnels de l’éducation…

Après avoir été poursuivi en justice pour « violence sur agent ». L’élan de solidarité a permis dans un premier temps de reporter le procès au 17 avril. Celui-ci ne s’est pas tenu faute de présence de la partie accusatrice. Le procès est donc reporté au 24 septembre après l’année scolaire 2007/2008 et la fin de son stage. Sa situation administrative pour la rentrée scolaire 2008 ne semblait pas faire de doute. C’était sans compter sur un nouvel acharnement de l’administration en lien avec la justice,
Ainsi le Recteur de l’académie de Créteil a suspendu Rodolphe JUGE de ses fonctions le 18 juin dans l’attente du jugement du 24 septembre 2008 alors que les cours étaient finis dans son établissement. La conséquence en est un grave préjudice pour ce collègue qui entre dans le métier et ne pourra pas prendre ses élèves le 1er septembre dans son nouvel établissement
C’est à présent le jury du 4 juillet qui n’a même pas examiné le dossier de notre collègue alors que celui-ci présentait toutes les conditions pour être titularisé.

Nous n’acceptons pas un tel acharnement sur notre collègue et exigeons l’annulation de sa suspension et sa titularisation. Tout comme des centaines de citoyens, de personnels, l’intersyndicale académique, la CGT-Educ’action s’est adressé une nouvelle fois au Recteur de Créteil pour qu’il revoit sa position et reçoive enfin l’intersyndicale.

Aujourd’hui, la CGT-Educ’action s’adresse au ministre

Rodolphe Juge est innocent, il devra être relaxé le 24 septembre. C’est ce que nous dirons avec des centaines de collègues solidaires.
Rodolphe Juge est un enseignant : il doit être titularisé et faire sa rentrée le 1er septembre, c’est ce que nous exigeons auprès du ministre et de toutes les autorités concernées.

----------

Toutes les infos


Signer la pétition