Accueil > Actualité > Une conférence du sport qui confirme des orientations néfastes<P>La Cgt (...)

Actualité

Une conférence du sport qui confirme des orientations néfastes<P>La Cgt propose une autre organisation

vendredi 27 janvier 2012

Dans la logique initiée par Madame Jouanno lors de la tenue de « l’assemblée du sport » en partenariat avec le CNOSF, le décret portant création d’une « conférence nationale du sport » vient de paraître.

Il reprend les propositions du président du CNOSF en ce qui concerne sa composition : l’Etat, le mouvement sportif, les collectivités territoriales et le « monde de l’entreprise ». Ce décret entérine l’exclusion des organisations syndicales de salariés, donc l’ensemble des salariés du secteur qui subissent de plein fouet les conséquences des baisses des dotations des collectivités, et celles du pouvoir d’achat des ménages.

Les limites de la nouvelle instance sont inscrites dans la définition de sa mission qui est seulement d’organiser la concertation.

Cette mascarade orchestrée entre l’Etat et le CNOSF n’a pour objectif que de marchandiser l’accès aux pratiques sportives, et donc de détricoter l’organisation autour du mouvement associatif pour en faire un objet de rentabilité et ne traiter que du sport professionnel ou du haut niveau.

L’exclusion des organisations syndicales de salariés et des pratiquants se situe dans la continuité de la suppression du CNAPS (conseil national des activités physiques et sportives), que la CGT avait dénoncée en son temps.

La composition du CNAPS reflétait en effet une grande diversité, mais avait un seul défaut, aux yeux du gouvernement : celui de remettre en cause certaines de ses décisions !

La CGT, avec d’autres organisations syndicales, revendique un véritable service public des activités physiques et sportives et de nouvelles pratiques démocratiques.

Montreuil le 26 janvier 2012