Accueil > Actualité > La communauté éducative de l’académie de Créteil mérite mieux qu’un CRDP (...)

Actualité

La communauté éducative de l’académie de Créteil mérite mieux qu’un CRDP croupion

samedi 9 octobre 2010

Le Centre régional de documentation pédagogique de l’académie de Créteil se porte mal, déjà affaibli, le voilà bientôt exsangue. De récents changements d’implantation géographique avaient déjà alerté le personnel car ils représentent une réduction de superficie, d’équipement qui fragilise l’activité des Centres. Ces conditions ont imposé du stress et nécessitent dans l’urgence une intense mobilisation pour préserver la qualité des services rendus aux usagers.

L’enjeu est d’importance : il s’agit de continuer d’accompagner les enseignants dans leur parcours professionnel, de leur permettre d’accéder à de nouvelles ressources, de nouveaux outils pédagogiques, de leur permettre de se rencontrer, d’échanger avec les autres acteurs investis dans l’éducation des jeunes. On sait que l’académie de Créteil accueille beaucoup d’enseignants débutants. Les réalités sociologiques, géographiques imposent une présence sur le terrain en même temps que la satisfaction d’une demande afin de pourvoir l’offre de ressources en ligne.

De lourdes aggravations de charges fragilisent l’équilibre financier des établissements du réseau CNDP/Scéren. Le travail d’élaboration du projet d’établissement triennal a pris en compte ces difficultés financières et laissait espérer une sortie par la mobilisation de toutes les forces vives. Après avoir annoncé en juin 2010 la volonté de relancer l’activité des Centres départementaux de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis, l’équipe de direction opère un brusque revirement en cette rentrée scolaire en annonçant à trois personnels administratifs en poste dans ces Centres qu’ils sont contraints de quitter le réseau par voie de mutation d’ici juin 2011. Cette décision est sans précédent dans l’histoire du CRDP de Créteil.

Elle est argumentée par la direction du CRDP du fait des impératifs liés à la constitution d’un budget prévisionnel pessimiste qui anticipe sur une baisse des recettes de 7%. Cette hypothèse très basse induit le recours à ces réductions de personnel.

De plus, les deux départs en retraite prochains sont d’ores et déjà annoncés comme non remplacés. Ces décisions-couperet aggravent la politique de gel de postes engagée depuis plusieurs années. Elle se traduit déjà par 13 postes gelés sur une carte budgétaire qui se complète de 39 postes effectivement occupés. Donc, en 2011, 5 emplois à temps plein sont appelés à disparaître.

Sur les documents administratifs, les CDDP de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis sont rebaptisés « antennes » et ne sont plus sous la conduite d’un directeur mais d’un coordinateur qui plus est directeur-adjoint du Centre régional. A cela s’ajoutent de très récentes demandes de mobilité géographique qui dégarnissent le potentiel des Centres de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis et qui concernent notamment la commercialisation et la documentation.

Des solutions existent.

Lors des derniers Conseils d’administration du CRDP de Créteil, le personnel a noté les encouragements insistants des recteurs Blanquer et Marois à intensifier la production, la diffusion de productions éditoriales et de services de qualité.

Il est, en outre, indispensable de multiplier les initiatives pour viser la solidarité avec les Conseils généraux, le Conseil régional et les partenaires éducatifs (parents, associations, structures culturelles), assembler des forces plutôt que de laisser s’asphyxier des Centres départementaux qui certes n’engendreront plus de frais mais manqueront à toutes leurs missions.

Nous demandons que le choix d’un assèchement des forces humaines du CRDP de l’académie de Créteil soit reconsidéré en concertation avec la tutelle, le rectorat et que des chantiers essentiels soient investis comme la formation initiale et continue des enseignants, le rapprochement avec les parents d’élèves, l’amélioration de l’articulation entre monde scolaire et monde du travail.

Nous demandons que les efforts de notre direction se concentrent de façon prioritaire sur la réalisation d’initiatives partenariales financièrement maîtrisées qui contribuent à la qualité du service public et qui s’appuient sur les spécificités qui fondent la légitimité de l’existence du réseau CNDP/Scéren.

L’académie de Créteil concentre de formidables potentialités, on la reconnaît comme un territoire où se concentrent des situations complexes avec beaucoup de défis à relever. Il n’est pas concevable de priver de moyens en formation, en animations et en ressources pédagogiques les enseignants débutants, ceux qui découvrent l’académie et l’ensemble de la communauté éducative.


Les personnels du CRDP de l’académie de Créteil demandent instamment à la direction du CRDP, à la direction générale du SCEREN-CNDP, au ministère de l’éducation nationale de faire en sorte que ces trois départs forcés ainsi que le non remplacement de deux départs en retraite prochains ne soient pas mis en œuvre lors du conseil d’administration du 22 Octobre et que le CRDP de l’académie de Créteil ait les moyens de fonctionner normalement pour répondre au mieux aux besoins et aux attentes de la communauté éducative et assurer comme il se doit ses missions pédagogiques.