Accueil > Actualité > Circulaire sur la formation des maîtres : la méthode Coué …

Actualité

Circulaire sur la formation des maîtres : la méthode Coué …

Communiqué de l’union nationale CGT-Educ’action

mardi 24 mai 2011

La circulaire sur la formation des stagiaires du 1er et du 2nd degrés est parue le 19 mai 2011 au Bulletin Officiel.

Malgré une opposition unanime, malgré une mobilisation importante et durable des stagiaires durant l’année scolaire 2010/2011, le gouvernement s’obstine à organiser une… absence de formation initiale pour les personnels enseignants et conseillers principaux d’éducation (CPE). Pratiquant l’autosatisfaction sur les "bonnes pratiques observées", le ministre de l’Education se complait, une fois de plus, dans le registre qu’on lui connait (trop) bien !

Stagiaire - Le ministre sous tutelles budgétaire et présidentielle impose, entre autres, à toutes les académies que les stagiaires du 2nd degré soient affectés sur des postes à temps complet. Certaines académies proposaient encore de (petites) décharges de service hebdomadaire pour que les stagiaires puissent bénéficier de (quelques) formations : c’en était trop pour les zélateurs de la RGPP...
Il est simplement demandé "d’éviter" les zones et classes difficiles (cours préparatoire…) et zones sensibles. Visiblement, au regard par exemple de la liste des supports choisis sur l’académie de Créteil, cette demande n’est déjà pas respectée !

Le « kit de survie » de cinq jours, fin août, non obligatoire car non payé… ne peut valoir solde de tout compte.
Des stages sont annoncés au cours de l’année avec la précision qu’ils devront s’effectuer sur le temps libre des personnels. La question des tuteurs volontaires désignés d’office reste posée.

Vigilance et transparence - La CGT Educ’action exige que le gouvernement cesse son acharnement contre la formation (ou du moins le peu qu’il en reste) des personnels du 1er et du 2nd degrés et remette à plat l’ensemble de sa réforme du recrutement et de la formation des enseignants et CPE.
Nous demandons un bilan contradictoire de l’année en cours avec les vrais chiffres des démissions en cours d’année, des renouvellements de stage et des refus de titularisation.
Nous serons particulièrement vigilants en cette fin d’année sur les licenciements de stagiaires qui n’ont pas eu la formation nécessaire.

Une autre mastérisation est possible ! La CGT Educ’action revendique une mastérisation de la formation : recrutement au niveau licence et deux années de formation comme fonctionnaire stagiaire, avec entrée progressive dans le métier, validée par un Master 2.


Montreuil, le 24 mai 2011