Accueil > Actualité > Ce 10 avril, plus de 1000 parents et professeurs manifestent pour une autre (...)

Actualité

Ce 10 avril, plus de 1000 parents et professeurs manifestent pour une autre politique éducative en Seine-St-Denis<P>Tant que le ministère n’entendra pas : on continuera<P>Nouveau rassemblement le 14 avril devant le rectorat de Créteil

Communiqué de la CGT-Educ’action 93

samedi 10 avril 2010

Commencée il y a 2 mois, la mobilisation se poursuit dans les écoles et établissements
scolaires de Seine-St-Denis. Après des semaines de grève des
personnels, des manifestations massives, des occupations et des initiatives
multiformes des parents, c’est aujourd’hui, 10 avril, plus de 1000 parents
et professeurs qui ont manifesté, à l’appel de l’intersyndicale
93 et de la FCPE, de l’Inspection académique du 93 à la Préfecture de
Bobigny pour exiger une autre politique éducative en Seine-Saint-
Denis et dans le pays.

Ensemble, parentes et professeurs ont exprimé qu’ils en avaient assez de la
dégradation du service public d’éducation dans le département : absence de
remplacement des maîtres en raison des suppressions de poste, précarité,
casse de la formation et dégradations des conditions de travail.
Alors que la situation dans l’éducation est profondément dégradée, la rentrée
prochaine annonce de nouvelles dégradations :

Dans nos écoles, alors que des milliers de journées de classe sont non remplacées,
ce sont des étudiants sans formation qui sont mis devant les élèves.
Seulement 100 emplois créés pour les écoles du département pour accueillir
3000 élèves supplémentaires à la rentrée dans l’académie.

Dans les collèges, lycées et LP, ce sont 22 postes supprimés dans les collèges
pet SEGPA pour 800 élèves de plus à la rentrée et 130 postes supprimés
dans les lycées et LP (auxquels s’ajouteront des dizaine de poste bloqués (en
voie de suppression) alors que l’académie accueillera plus de lycéens,. Des
centaines de jeunes n’auront aucune place en lycée.

Enfin, à la rentrée prochaine dans nos écoles et établissements, des enseignants
seront en responsabilité devant les élèves sans aucune formation
alors que des enseignants expérimentés au chômage parce que non-titulaires
et s’appliqueront des réformes qui remettent en cause le droit à une éducation
de qualité.

C’est de toute cette politique que nous ne voulons plus
Après 2 mois de mobilisation, Luc Chatel n’a répondu positivement à
aucune des revendications. La mobilisation doit se poursuivre dans
l’éducation. La mobilisation doit continuer.

La CGT-Educ’action 93 propose d’aller tous ensemble parents et professeurs
au ministère après les vacances d’avril.

Dans l’immédiat, la CGT-Educ’action appelle à un rassemblement
pour porter les revendications des écoles et établissements
Mercredi 14 avril à 14h au Rectorat de Créteil

Avec plusieurs autres organisations, la
CGT-Educ’action appelle tous les établissements
à se saisir de ce rendezvous,
à se réunir pour faire le point
sur les revendications (postes,
moyens, vie scolaire) et à venir les
porter au rectorat. Une audience est
demandée.

Bobigny, le 10 avril 2010