Accueil > Actualité > COP : Après le 18 Mars, poursuivre la mobilisation

Actualité

COP : Après le 18 Mars, poursuivre la mobilisation

vendredi 18 mars 2011

A l’appel du SNES (FSU), de la CGT Educ’action, de Sud Education, plus de 200 conseillers
d’orientation-psychologues et directeurs de CIO, représentants de toutes les académies
métropolitaines, se sont réunies à Paris le 18 mars.

Ils ont fait le constat de la gravité de la situation et de l’accélération du mouvement de
fermetures et fusions de CIO, de suppressions de postes de personnels administratifs et de gel
des postes de directeurs. Toutes ces mesures contribuent à affaiblir le réseau des CIO et à
accroître la précarisation des personnels et font la part belle au privé.
Les représentants des académies ont dit leur forte opposition à cette déstructuration du service
public d’orientation de l’Education nationale qui vise à préparer son absorption par le service
d’orientation tout au long de la vie.

Cette conception de l’orientation, pensée uniquement en fonction d’une insertion
professionnelle à court terme, n’accorde aucune place au développement psychologique et
social des jeunes et aggrave les inégalités et le tri social. Ces attaques sont emblématiques du
renoncement à une politique éducative ambitieuse pour tous les élèves.

Lors de l’audience au ministère de l’Education nationale, les organisations syndicales ont porté
les revendications exprimées par les académies et témoigné de la dégradation des conditions
d’exercice du métier.

Elles appellent les personnels à se réunir rapidement pour faire le bilan de cette journée et
mettre en débat la poursuite de l’action avec le souci de l’unité et d’un élargissement en
direction des autres personnels, des parents d’élèves et des élus.

Elles décident d’un appel intersyndical commun en direction des présidents de région et des
partenaires sociaux qui siègent dans les comités de coordination régionaux de l’emploi et de la
formation professionnelle. Elles veulent ainsi les alerter sur les risques d’amalgame entre
orientation des élèves et des étudiants et orientation des adultes et ainsi que sur les
conséquences négatives d’une « dilution » des CIO dans les futurs « lieux uniques ».

Les organisations syndicales conviennent de se retrouver dès qu’elles auront connaissance des
textes sur la labellisation et la mise en place des lieux uniques afin d’envisager des actions
communes.


Voir en ligne : Rubrique « Orientation »