Accueil > Actualité > Rémunération des enseignants : La revalorisation ne concernera pas tout le (...)

Actualité

Rémunération des enseignants : La revalorisation ne concernera pas tout le monde

Communiqué de la FERC-CGT

vendredi 2 octobre 2009

Ce Ctpm a été ouvert par Luc Chatel, ce qui est à relever puisque la
dernière présence d’un ministre dans cette instance remonte à 2002.

La Ferc- Cgt a acté la réaffirmation du ministre à son attachement
au dialogue social, sa conception d’un « ministère de l’humain »,
l’éducation nationale étant « la meilleure arme contre la crise ».

La Ferc-Cgt a acté la volonté du ministre d’ouvrir un « nouveau
pacte de carrière » qui s’inscrit dans la mise en œuvre de la loi
d’orientation Fillon pour la partie concernant les personnels.

Des moyens existent pour mener à bien ce « chantier » suite à la
suppression des emplois, 16 000 encore à la rentrée 2010 qui
devrait être arrêté fin janvier 2010 pour une mise en œuvre dès la
rentrée prochaine..

La Ferc-Cgt s’est dite ouverte aux propositions du ministre sur le
volant DIF - en rappelant la nécessité que ce droit à la formation
soit pris sur le temps de travail -, la Médecine du Travail - en
insistant sur la nécessité de donner les moyens à une réelle
médecine de prévention et de mettre en place des CHSCT-.

En revanche, sur la rémunération des débuts de carrière, la
proposition ministérielle est insuffisante et ne concernera que trop
peu de personnels.

Pour les autres, nous ne pouvons pas accepter que cette
revalorisation soit réduite à des primes liées à de nouvelles
missions nées de la suppression de milliers d’emplois.

Dans le privé comme dans le public, les salariés demandent des
salaires décents avec de vrais déroulements de carrières. Pour la
Fonction Publique, c’est dans ce cadre que l’investissement et la
manière de servir de chacun devraient pouvoir être mieux pris en compte.
A l’opposé de ces conceptions individualistes fondées sur une
logique libérale, la Ferc-Cgt demande des mesures immédiates de
revalorisation de l’ensemble des traitements de la fonction
publique, avec une augmentation de la valeur du point d’indice et
une révision de la grille indiciaire reconnaissant les
qualifications de chacun et de tous.

Montreuil, le 1^er octobre 2009