Accueil > Actualité > Perrier et le gouvernement s’attaquent à un élu CGT !

Actualité

Perrier et le gouvernement s’attaquent à un élu CGT !

samedi 2 août 2008

Le personnel de l’usine Perrier de Vergèze (Gard) s’est mis en grève mardi 30 juillet 2008 pour protester contre le licenciement d’un élu CGT du comité d’entreprise décidé par le ministère du Travail.

Des salariés se sont rassemblés devant l’usine mardi matin. Plus tard, ils ont distribué des tracts, notamment aux clients d’un hypermarché de Nîmes pour les informer de ce licenciement.

Le mouvement de grève et d’actions se poursuit depuis, ainsi une opération péage gratuit a été mise en place par les salariés sur l’autoroute A9.

Le trésorier du CE a été licencié après une altercation, hors de l’usine, avec un agent de maîtrise, en octobre 2007.
Dans un premier temps, l’inspection du travail avait refusé de délivrer à la société Nestlé Waters Supply Sud, qui commercialise la célèbre eau gazeuse, son autorisation de licenciement.
L’inspection du travail avait considéré que le lien entre l’agression et l’activité professionnelle de la victime - invoqué par l’entreprise pour justifier le licenciement pour faute grave - n’était pas établi. Elle avait souligné en outre l’absence de trouble caractérisé dans l’entreprise.
Nestlé Waters Supply Sud avait introduit un recours auprès du ministère du Travail, qui a estimé que les faits avaient créé un trouble objectif caractérisé« au sein de l’entreprise, et présenté »un caractère de gravité suffisant pour justifier le licenciement".

La CGT a saisi le tribunal administratif de Nîmes pour obtenir l’annulation du licenciement. Sa décision doit être rendue mardi 5 août.

Pour la CGT, il s’agit d’une décision arbitraire et profondément injuste.
La direction de Nestlé Waters Supply Sud profite de cette affaire pour s’en prendre au syndicat majoritaire.

La CGT-Educ’action Créteil s’insurge contre ce nouvel exemple de discrimination syndicale et exprime sa totale solidarité avec le camarade licencié et avec les personnels en lutte.