Accueil > Actualité > Le traitement « humain » des non-titulaires dans l’académie de Créteil synonyme (...)

Actualité

Le traitement « humain » des non-titulaires dans l’académie de Créteil synonyme d’humiliation

Communiqué de la CGT-Educ’action Créteil

mercredi 16 septembre 2009

Mardi 15 septembre 2009, les personnels enseignants non-titulaires du 93 étaient tous convoqués au lycée Paul Eluard à Saint-Denis pour signer leur contrat avec le Rectorat. Force est de constater que le traitement « humain » annoncé par le Recteur laisse à désirer… (lire le compte-rendu de l’audience rectorale du lundi 14 septembre 2009 : http://www.cgteduccreteil.org/spip.php?article1955)

Des centaines de collègues ont attendu plusieurs heures avant de pouvoir signer leur contrat, dans des conditions inacceptables, au fond du lycée, là où les poubelles sont déposées (voir photo ci-dessous).

A la précarité de leur situation, l’humiliation s’est donc aujourd’hui ajoutée. Humiliation, un mot déjà entendu de la part de collègues, comme ce collègue stoppé au bout de 4 heures de cours (lire le communique de la CGT-Educ’action 93 : http://cgteduc93.free.fr/?Pantin-Un-enseignant-somme-d)…

Devant l’ampleur de la situation, la responsable au Rectorat des personnels non-titulaires s’est déplacée à Saint-Denis avec des renforts. La décision a été prise par l’administration de fermer les portes du lycée à 16h00, même si des collègues continuaient à arriver pour signer leur contrat.

Au total, ce serait selon le Rectorat 300 collègues du 93 qui n‘ont pas signé leur contrat, soit ne s’étant pas déplacé, soit n’ayant pas pu accéder au lieu.

Une séance de « rattrapage » est prévue jeudi 17 septembre 2009 au Rectorat de Créteil en même temps que la signature des personnels enseignants du 94… nous nous attendons donc à une nouvelle journée très difficile !

Cette désorganisation illustre des problèmes graves de gestion à l’interne du Rectorat, conséquence directe du manque de personnels au sein même du Rectorat. Le simple fait de signer un contrat de travail 15 jours après avoir commencé à travailler démontre la faillite du système.

La CGT-Educ’action Créteil, première organisation syndicale des personnels non-titulaires enseignants de l’académie de Créteil, demande une réorganisation de la signature des personnels. Cela induit forcément le renforcement en personnels des services de gestion du Rectorat.

Par ailleurs, la CGT-Educ’action Créteil rappelle sa lutte quotidienne pour que les 2500 non-titulaires de l’académie de Créteil soient respectés à la hauteur du travail qu’ils font pour le Service Public d’Education. Elle revendique donc la titularisation de tous, sans condition de concours et de nationalité, mais avec une formation.

La CGT-Educ’action Créteil sera présente le jeudi 17 septembre 2009 devant le Rectorat pour soutenir, aider et informer les collègues, comme elle était présente ce mardi 15 septembre 2009 à Saint-Denis, Melun et Meaux.

Nous invitons les journalistes à venir constater la situation jeudi 17 septembre 2009 devant le Rectorat.

Nous rappelons que nous organisons mercredi 23 septembre 2009 à 13h00 à la bourse du travail de Saint-Denis (3e étage) une conférence de presse sur la question de la précarité dans l’académie de Créteil. A 14h00, le collectif non-titulaires se tiendra dans la même salle.

Contact presse :
Matthieu Brabant
06 77 81 34 83
cgteduc.creteil@wanadoo.fr