Accueil > Actualité > Grève des travailleurs sans-papiers : l’acte II

Actualité

Grève des travailleurs sans-papiers : l’acte II

Communiqué de la CGT

mardi 13 octobre 2009

Le 12 octobre, à Paris et en région parisienne, plusieurs centaines de travailleurs sans-papiers ont lancé l’acte II de leur lutte.

Alors que depuis des mois, sur consigne du gouvernement, les préfectures répondent par un silence obstiné aux nombreuses demandes de régularisation de salariés dont les dossiers ont pourtant été déposés de longue date, cet acte II était devenu inéluctable.

A l’appel des organisations syndicales CGT, CFDT, SOLIDAIRES, UNSA, FSU et des associations Ligue des Droits de l’Homme, Cimade, RESF, Femmes égalité, Autremonde et Droit Devant, plus de 1000 salariés sont en grève, collectivement dans plusieurs dizaines d’entreprises ou sur plusieurs sites de rassemblements de travailleurs individuels

UNE REVENDICATION COMMUNE A TOUS : L’ELABORATION PAR LE GOUVERNEMENT D’UNE CIRCULAIRE DE REGULARISATION DE TOUS LES SALARIES SANS-PAPIERS.

Dans ce contexte, un seul interlocuteur : LE GOUVERNEMENT ; aucune négociation ne s’engagera, ni dépôt de dossiers ne se fera directement auprès des préfectures.

Une nouvelle page de la lutte des travailleurs sans-papiers est en train de s’écrire ; le succès de cette nouvelle entreprise dépend de la détermination des grévistes mais tout autant de celle de leurs soutiens.

Une fois de plus, les salariés concernés ont besoin des militants de la CGT.

Depuis le conflit historique de « La Grande Armée », beaucoup d’entre nous ont su être à la pointe de ce combat, celui-ci continue et nous le gagnerons !

ELLES, ILS ONT BESOIN DE VOTRE PRÉSENCE, DE VOTRE SOLIDARITÉ FINANCIÈRE ET D’UNE AIDE LOGISTIQUE (repas, matériel divers…) !
VOUS LES RENCONTREREZ DANS LES ENTREPRISES ET SITES SUIVANTS : A PARIS

ENTREPRISES ADRESSES GREVISTES
KFC 31, boulevard Sébastopol 75001 Paris 40
Potel et Chabot 3, rue Chaillot 75016 Paris 2
TFN 110, rue de l’Ourcq 75020 Paris 6
DMMS 17, rue de Pelleport 75020 Paris 7
THIAL LY 50, rue d’Avron 75020 Paris 5
ADEC 23, rue la Pérouse 75016 55
Individuels BTP FNTP 9, rue de Berri 75008 Paris 160
Individuels Restauration FAFIH 3, rue de la Ville-l’Evêque 75008 Paris 100
Individuels Nettoyage et sécurité SAMSIC 9, rue Descombes 75017 Paris 100
Individuels intérim SYNERGIE 15, rue de Rome 75009 Paris 180
Individuels intérim CRIT 27, rue de Rome 75009 Paris 100
Individuels intérim CRIT 69, rue de Rome 75009 Paris 100
Sururbaine chantier tramway Porte des Lilas 15

DANS LA REGION PARISIENNE

MCND Nanterre 92 11
Axandre Service Levallois Perret 92 16
Merkofer Morangis 91 29
Cegex Wissous 91 16
Barbaud/Peygase Robinson 92 4
DREXCO Crosne 91 4

Salarié(e)s sans papiers

Pour une circulaire de régularisation

Dans la suite du mouvement du 15 avril 2008, plus de 1000 salarié(e)s sans papiers du nettoyage, de la sécurité, de la restauration, de la construction, de l’intérim se sont mis en grève depuis ce matin, 12 octobre 2009 dans leur entreprise ou leur secteur d’activité, pour gagner leur régularisation et l’amélioration de leurs conditions de travail.

Parmi eux, des salariés de grandes et de petites entreprises, mais aussi des salariés individuels de très petites entreprises usent de leur droit constitutionnel à la grève.

Devant les blocages persistants, l’arbitraire préfectoral et les discriminations dans le traitement des dossiers de régularisation des salariés, il faut qu’une circulaire définisse « des critères améliorés, simplifiés, appliqués dans l’ensemble du territoire national. Cette circulaire doit garantir une égalité de traitement de chaque salarié(e) quel que soit son lieu de travail et à l’intérieur d’un même lieu de travail. Elle doit définir une procédure de régularisation sécurisée et standardisée quel que soit le département ».

C’est le sens du courrier adressé à M.François FILLON le 1er octobre par cinq organisations syndicales (CGT, CFDT, Union syndicale solidaires, FSU, UNSA) et six associations (Ligue des droits de l’Homme, Cimade, Réseau Education sans frontières, Femmes Egalité, Autremonde, Droits devant).

C’est ce qu’exigent les salariés qui se sont mis en mouvement aujourd’hui.

Ils peuvent compter sur l’appui et le soutien de la Cgt.

Montreuil, le 12 octobre 2009