Accueil > Actualité > EDF – GDF-SUEZ : Licenciement pour fait de grève

Actualité

EDF – GDF-SUEZ : Licenciement pour fait de grève

Déclaration de la CGT et de la FNME-CGT

jeudi 29 octobre 2009

Quatre mois après la lutte unitaire des électriciens et gaziers mobilisés tout au long du premier semestre, sur les salaires, l’emploi et le service public, en pleine cohérence avec les actions unitaires interprofessionnelles, ce sont plus de 250 salariés dont 240 CGT qui sont ciblés par la répression à EDF – GDF SUEZ, particulièrement en Midi-Pyrénées, Normandie et Ile-de-France.

Blâmes, avertissements se sont multipliés tout comme des traductions en conseil de discipline conduisant à des mises à pied, des déclassements professionnels et des demandes de licenciement.

C’est le cas à Toulouse où 4 militants CGT sont licenciés pour avoir, avec des centaines d’autres salariés, mené une lutte exemplaire et gagnante sur l’emploi, le maintien des sites de proximité et l’arrêt du projet d’externalisation de l’astreinte et du dépannage, cœur de l’activité de service public.

La CGT dénonce les actes d’une direction revancharde qui sanctionne :

- Pour effacer la gestion calamiteuse de la tempête Klaus ;

- Pour effacer une gestion déplorable du conflit social du printemps (ouverture de négociation après plus de trois semaines de conflit) ;

- Pour tenter d’effacer de la mémoire collective que l’on peut, par la lutte, imposer des changements aux orientations des entreprises ;

- Pour effacer les accords et les avancées obtenus par l’action en termes d’emplois ou de maintien de sites.

- Pour tenter d’intimider les salariés et d’affaiblir la CGT.

La CGT et la FNME-CGT condamnent l’intervention gouvernementale de François FILLON, le 17 avril, et de Brice HORTEFEUX, le lendemain, réclamant des sanctions pour les électriciens et gaziers. Ce faisant, le gouvernement cautionne une violence patronale dans les entreprises et les corporations.

La CGT et la FNME-CGT sont pleinement solidaires de tous les salariés sanctionnés et invitent l’ensemble de leurs organisations à apporter un soutien actif et déterminé à ces salariés et militants pris en otage par les directions et à manifester la condamnation de la répression auprès des patrons d’EDF et de GDF SUEZ.

Soutien aux syndicats de Toulouse : marc-courdes@rte-france.com

Condamnation de la répression : pierre.gadonneix@edf.fr, Gerard.mestrallet@gdfsuez.com

Montreuil, le 29 octobre 2009


Appel de l’UD-CGT 95 :

Chers camarades,

Notre camarade Stéphane Miliadis est traîné par la direction d’ ERDF Grdf en conseil de discipline le 5 novembre. Les faits reprochés ? Avoir exercé son mandat syndical de représentation et de porte parole des grévistes lors du conflit social du mois d’avril qui portait sur les salaires. En fait, c’est toute l’action menée collectivement par les grévistes que cette direction entend sanctionner à travers une personne : le secrétaire du syndicat CGT.

Motion de soutien

A travers toute la France, 257 camarades sont ainsi menacés de sanctions pour les mêmes raisons.

C’est un fait extrêmement grave pour le droit de grève et pour les droits fondamentaux.

Nous vous appelons à exprimer votre soutien à Stéphane en envoyant à sa direction une motion dont vous trouverez le modèle ci-joint. Cette motion sera à faxer au 01 30 31 47 75

Si vous souhaitez participer au rassemblement qui se tiendra au Chesnay le 5 novembre durant le conseil de discipline, un car partira de l’UD à 7h30 (retour prévu à 12h45). Pour réserver une place dans le car, inscrivez-vous à l’UD auprès de Sandrine au 01.30.32.60.22.

Fraternellement

Le bureau de l’UD