Accueil > Actualité > Construisons la mobilisation pour l’enseignement des arts dans la voie (...)

Actualité

Construisons la mobilisation pour l’enseignement des arts dans la voie professionnelle !

dimanche 5 avril 2009

Suite à la réunion sur les arts appliqués du jeudi 2 avril 2009, vous trouverez ci-dessous :

- Le communiqué de la CGT-Educ’Action Ile-de-France

- Le compte-rendu de la réunion avec les premières propositions et quelques documents

- Un lien pour s’inscrire à la liste de discussion pour participer au collectif arts appliqués Ile-de-France


Communiqué de la CGT-Educ’Action


Jeudi 2 avril, la CGT Educ’action des académies de Paris, Créteil et Versailles a proposé une réunion sur l’enseignement des arts appliqués qui a réuni plus de 50 collègues des trois académies.

Quelle est cette matière ? C’est vraiment le moment de poser la question car dans quelques années il ne restera plus que le souvenir de cette belle idée !

Les Arts Appliqués en Lycée Professionnel c’est l’art au quotidien : Le design d’objet, le design d’espace et le design graphique autrement dit la mode, la pub, l’architecture….Tout ces domaines qui nous entourent et font notre société, nous aident à mieux vivre et comprendre notre environnement. C’est également une initiation à l’histoire des arts, la possibilité de fréquenter des lieux culturels, de rencontrer des artistes... Et de réaliser des travaux artistiques certes non « rentables », mais d’une qualité artistique gratifiante pour nos élèves.
C’est aussi pour des jeunes souvent démunis face à l’art, le seul moment permettant d’accéder à une culture trop souvent élitiste et inaccessible à celui qui n’a pas reçu cette éducation d’avoir une véritable ouverture culturelle. Cela participe à la vision de l’enseignement initial professionnel public : former l’Homme, le travailleur et le citoyen. L’enseignement artistique a toute sa place aux côtés de l’histoire, des lettres, des langues, des maths, des sciences … afin que ces jeunes puissent disposer d’un enseignement général complet aux côtés d’une formation professionnelle solide.

Aujourd’hui, la généralisation du Bac pro 3 ans, faite dans la précipitation et sans concertation des familles et des enseignants, prévoit de réduire les heures dévolues à ces enseignements…1 heure par classe et par semaine avec parfois 30 élèves par classe (au lieu de 2 heures par semaine dans le Bac pro 2 ans), pour les enseignants cela pourrait signifier plus de 500 élèves par semaine à raison de 18 classes à 30 élèves ! Comment imaginer que l’on puisse faire un travail intéressant et enrichissant dans de telles conditions ! On ne sait même pas si cette matière sera évaluée pour le Bac…d’ailleurs on ne sait absolument pas à quoi ressemblera l’examen de Bac pro 3 ans alors que le programme sera en place en septembre prochain !
C’est pourquoi la CGT Educ’action appelle tous les enseignants à se mobiliser pour défendre un enseignement artistique de qualité et un accès à la culture pour tous les élèves.
Elle s’engage dans la défense de l’enseignement des arts et le soutien des actions décidées par les enseignants des arts appliqués.

La CGT Educ’action rappelle son refus de la généralisation du Bac pro 3 ans, elle exige :

-  Le maintien des cursus en 4 ans (2 ans de BEP + 2 ans de Bac pro)

-  Le retour à des grilles horaires hebdomadaires

-  2 heures minimum d’Arts Appliqués hebdomadaires pour tous les élèves avec des dédoublements de classe

-  La présence d’une épreuve d’art au Baccalauréat professionnel

-  Une réouverture des concours de recrutement en arts appliqués et une augmentation des postes en réduction depuis 7 ans.

-  Une politique de projets artistiques et culturelles ambitieuses et avec des moyens financiers conséquents.


Compte-rendu de la réunion du 2 avril 2009

Compte-rendu de Matthieu Brabant, pour la coordination CGT-Educ’Action Ile-de-France.

Ci-dessous un lien vers le compte-rendu de la même réunion par Eléonore Leuthold :

http://sauvonslesartsappliques.over-blog.com/article-28958905.html


En préalable je rappelle quelques informations :


Nous mettons un place un groupe d’animation
, certains d’entre vous se sont proposés pour y participer. Nous vous proposons de réunir un collectif d’animation mercredi vers 17h00 ou 17h30 : infos sur la salle à venir très rapidement.

Les revendications qui se sont dégagées de la réunion . Outre la plate-forme plus générale sur les bac-pro 3 ans discutée par plusieurs établissements du 93 qui a été proposée (et a recueilli l’accord), de premières revendications plus spécifiques aux arts ont été élaborées :

- Restitution et augmentation des horaires d’arts appliqués et d’arts plastiques : 2 heures hebdomadaires pour tous les élèves

- Dédoublement de ces heures

- Ouverture des concours et augmentation des postes pour un recrutement à la hauteur de ces besoins

- La présence d’une épreuve d’arts appliqués au Baccalauréat professionnel

Cette première plate-forme sera certainement à enrichir progressivement, notamment sur la question des moyens sur les projets artistiques,…

Des premières initiatives de mobilisation ont été proposées et sont à construire :

- cortège au 1er mai

- audience au ministère

- actions symboliques

- manifeste public des arts appliqués

Sur la construction de ces mobilisations : à voir mercredi après-midi au moment de la réunion du collectif d’animation.
En l’état, ces propositions sont en cours de discussion au niveau de la CGT-Educ’Action avec prise de contacts intersyndicaux très rapidement.

Le jeudi 2 avril 2009, à l’initiaitive des sections académiques CGT-Educ’Action de Paris, Créteil et Versailles, s’est tenue à la bourse du travail de Paris une réunion réunissant une cinquantaine de collègues sur l’enseignement des arts.

Ce compte-rendu rendra au maximum des débats très riches.

Vous trouverez ci-contre :

- L’introduction aux débats

Introduction aux débats du 2 avril

- Le "4 pages manifeste" proposé lors de la réunion à affiner

« 4 pages »

Nous vous invitons à visiter les sites suivants :

http://sauvonslesartsappliques.over-blog.com/

http://collectifarza.unblog.fr/

http://artsappliquesnancymetz.unblog.fr/

http://lapetition.be/en-ligne/petition-3896.html

http://www.mesopinions.com/Non-au-sacrifice-de-la-discipline-des-Art-Appliques-en-Lycee-professionnel-petition-petitions-fbf8fe23647004d27550c85441534362.html

http://www.petitionduweb.com/POUR_UN_ENSEIGNEMENT_DE_QUALITE_DES_ARTS_APPLIQUES-3304.html

http://rocbo.lautre.net/spip/spip.php?article484

http://www.cgteduccreteil.org/

http://www.premiumorange.com/uasenver/

http://cgteducaction75.free.fr/

Un certain nombre de collègues ont signalé le fait que, dans les nouveaux programmes de bac pro de lettres-histoire, une partie était consacrée à l’histoire de l’art. Outre le fait que ces programmes percutent ceux des arts appliqués, la question de la formation des enseignants de lettres-histoire se pose clairement. Certains d’entre aux, présents à la réunion, ont fait part de leur soutien aux enseignants en arts appliqués et de leur impossibilté de faire ces enseignements.

Le nouveau programme des lettres-histoire :

http://www.education.gouv.fr/cid23836/mene0829953a.html

http://www.education.gouv.fr/cid23837/mene0829944a.html

A noter le nouveau programme des arts appliqués :

http://www.education.gouv.fr/cid23835/mene0829945a.html

Sur la question de la formation des enseignants d’arts appliqués suite aux nouveaux programmes, il a été signalé que des réunions, comme dans les autres disciplines, se tiendraient en mai 2009.
Une collègue signalant une grande inquiétude concernant l’avenir de la discipline en constatant une disparition progressive des IEN.

Par ailleurs, il est signalé la mise en place d’un collectif à Lyon avec proposition d’une réunion courant mai 2009, infos à venir.

Il a été rappelé par plusieurs collègues les luttes actuelles dans les établissements sur les DHG. Bien souvent, les arts appliqués passent en dernier. D’ailleurs, et cela a été signalé à plusieurs reprises, les nouvelles grilles horaires de bac pro en 3 ans, tri-annualisées et laissant une grande part au clientélisme et à l’autonomie des établissements, feront disparaitre 35 à 50 % des postes d’arts appliqués d’ici 3 ans. Sans parler des 30 élèves par classe !
Le BOEN du 19 février 2009 explicite cette réforme :

http://www.education.gouv.fr/pid20873/special-n-2-du-19-fevrier-2009.html

en particulier les grilles horaires :

http://www.education.gouv.fr/cid23841/mene0900061a.html

et l’épreuve de rattrapage :

http://www.education.gouv.fr/cid23847/mene0900067a.html

http://www.education.gouv.fr/cid23849/mene0900148n.html

Certains collègues se sont par ailleurs inquiétés pour les enseignants non-titulaires qui risquent tout simplement de ne plus avoir de travail ! Dans cette optique, le refus des HS doit être généralisé.

Plusieurs collègues sont intervenus pour signaler que déjà, par un état des lieux des enseignements actuels des arts appliqués, des améliorations doivent être revendiquées, les conditions de travail étant déjà particulièrement difficiles.

Par ailleurs, il ne faut pas entrer dans le jeu du ministère consistant à opposer les enseignants de différentes disciplines en eux.

Sur la question des mobilisations contre la généralisation du bac pro en 3 ans, un rappel a été fait sur ce qui s’est passé depuis 1 an et demi, des mobilisations en province jusqu’à la grève du 24 mars 2009. Les questions d’une suite et des revendications doivent être premières.

Une collègue a signalé que le syndicat Snetaa-EIL avait fait savoir qu’il avait défendu les arts appliquées, le président de la république préférant l’EPS aux arts appliqués. Il a été rappelé que ce syndicat était signataire de la réforme généralisant le bac pro en 3 ans et n’était pas présent dans les luttes actuelles.

Un collègue est intervenu pour signaler un certain défaitisme dans les salles des profs.

Par ailleurs, il a été posé la question des actions à mener, par exemple au moment des CCF. Sur cette question, un certain nombre de collègues sont intervenu pour dire qu’ils refusaient toute action consistant à boycotter les CCF.

Plusieurs interventions se sont inquiétées du développement de l’apprentissage, qu’il soit public ou privé. Si l’offre de formation publique en CAP reste relativement stable pour la rentrée 2009, l’inquiétude pour l’avenir est réelle et sérieuse.

Enfin, il a été signalé que les grilles des métiers d’art sont ramenées au niveau des grilles de production.


Une liste de discussion pour échanger infos et décider des suites est en cours de constitution.

Nous vous invitons à participer aux actions de ce collectif qui se construit et à vous inscrire déjà sur la liste de diffusion.

L’URL pour s’y inscrire est : mailto:arzaidf-request@ml.free.fr ?subject=subscribe

Faites également circuler à tous vos réseaux l’existence de cette liste et proposez leur de s’y inscrire.