Accueil > Actualité > Suites aux annonces de Peillon sur les rythmes scolaires

Actualité

Suites aux annonces de Peillon sur les rythmes scolaires

vendredi 18 mai 2012

La Cgt-Educ’Action prend acte des déclarations du nouveau Ministre de l’Education Nationale sur les rythmes scolaires. Elle s’étonne de ces déclarations faites sans qu’aucune concertation n’ait été ouverte sur ce sujet par Vincent Peillon. La Cgt-Educ’Action, sans être opposée par principe, à une modification des rythmes scolaires à la rentrée 2013 rappelle les conditions qu’elle met à toute modification :

- Toute transformation concernant l’organisation des rythmes scolaires doit faire suite à une concertation de tous les acteurs concernés. Cette réflexion approfondie doit prendre en compte l’ensemble des paramètres en lien avec les différents rythmes : rythmes de l’enfant, rythmes de travail : des enseignant-e-s, des divers « intervenant-e-s », des parents.

- des horaires des surveillant-e-s, des animateurs-trices, des intervenant-e-s, des écoles proches maternelles et élémentaires, des transports scolaires sont à prendre en compte. La question de la responsabilité de chaque partenaire sur chaque temps d’intervention (enseignant-e, directeur, directrice, animateur, animatrice, intervenant-e, collectivité territoriale…) doit être définie avec précision. Toute transformation des « rythmes » doit inclure :

l’assurance qu’en termes de moyens humains (personnels formés et qualifiés), matériels et financiers, toutes les conditions soient réunies avant la date d’une éventuelle modification ;

- la gratuité de l’école et des activités périscolaires pour tous les enfants ;

- la prise en compte de la spécificité de l’école maternelle et des besoins propres aux enfants selon leur âge.

La CGT Éduc’action revendique :

- un rythme de travail basé sur 7 semaines de travail 2 semaines de vacances et la suppression des zones ;

- la mise en place d’un dispositif national unique ;

- une déconnexion du temps de l’enseignant de celui de l’enfant (4 enseignant-e-s pour 3 classes et une réduction du temps d’enseignement à 18 h) ;

- une réduction et un rééquilibrage des programmes de l’école élémentaire