Accueil > Actualité > Suite au décès du jeune poignardé dans un lycée du Kremlin Bicêtre

Actualité

Suite au décès du jeune poignardé dans un lycée du Kremlin Bicêtre

Communiqué de la CGT-Educ’action Créteil

samedi 9 janvier 2010

Suite au décès dramatique du jeune poignardé vendredi 8 janvier 2010 au lycée Darius Milhaud au Kremlin Bicêtre, la CGT-Educ’action, seconde organisation syndicale du 2nd degré de l’académie de Créteil, s’associe au choc et à la douleur que ressentent les proches et les enseignants de l’élève.

Elle tient à exprimer sa solidarité avec tous ceux qui luttent au quotidien dans les établissements contre la dégradation des conditions d’accueil et d’études des jeunes.

Elle réaffirme l’urgence de mettre fin au cycle de la baisse des moyens et des suppressions de postes dans l’Education Nationale.

Dès vendredi, la CGT-Educ’action 94 (lire le communiqué : http://cgt.educaction94.free.fr/spip.php?article1719) rappelait que le lycée Darius Milhaud ne dispose que de 12 surveillants équivalents temps plein pour 1600 élèves ! Les personnels ne réclament ni vidéo-surveillance (système qui a d’ailleurs dans cette histoire démontré son inefficacité !), ni « portique de sécurité », mais des personnels d’enseignement et des personnels non enseignants en nombre suffisant et formés !

La multiplication des gadgets pour masquer le manque de moyen est devenue intolérable. C’est ce qu’ont exprimé les personnels du lycée Lucie Aubrac à Pantin, en refusant l’installation d’une Equipe Mobile de Sécurité dans leurs locaux (lire le communiqué : http://cgteduc93.free.fr/?Refus-de-l-equipe-mobile-de).

Il y a urgence : comme tous les ans les incidents se multiplient, comme tous les ans les personnels alertent le Rectorat sur l’imminence d’un drame. Ainsi, alors qu’un autre jeune a été blessé au lycée Suger à Saint-Denis, les personnels demandent la nomination d’un CPE à temps plein et le retour du demi-poste de surveillant supprimé à la rentrée 2009 (lire le communiqué : http://cgteduc93.free.fr/?Expression-des-personnels-des).

Maintenant que le drame est survenu, maintenant que les élèves, les familles et les personnels sont sous le choc de ce gâchis, nous interpellons en urgence le Recteur et le Ministre.

Nous demandons à ce que le Recteur nous reçoive en urgence sur les questions de violences scolaires, demandes répétées depuis maintenant un an et demi (lire notre courrier du 17 octobre 2008 : http://www.cgteduccreteil.org/spip.php?article1539). La CGT-Educ’action a des propositions pour la vie scolaire et l’amélioration des conditions de travail.

Nous demandons à ce que le Ministre renonce aux suppressions de postes pour la rentrée 2010 et qu’il embauche des personnels titulaires et formés pour les enseignements et pour la vie scolaire. La CGT-Educ’action appelle d’ailleurs à la grève le 21 janvier 2010 sur ces questions. La multiplication des contre-réformes, comme la généralisation du bac pro en 3 ans ou la réforme du lycée, ne fait qu’accentuer la dégradation des conditions de travail.

La CGT-Educ’Action exige l’augmentation des postes de surveillants, et l’affectation de personnels qualifiés, entre autres des éducateurs, intégrés à des équipes pédagogiques stables.

Elle exige l’augmentation des personnels d’enseignement et de personnels non enseignants. Elle exige une autre politique de l’emploi dans l’éducation nationale et dans tous les services publics !

Parce qu’un jeune délinquant a été un mineur en danger, elle veut une autre politique publique en matière de protection de l’enfance, de la prévention de la délinquance, des politiques pénales en général ! Elle demande ainsi qu’un travail de réflexion en équipe pluridisciplinaire soit entrepris à titre de prévention (Education nationale, ASE, PJJ, Juge des Enfants…).

La Courneuve, le 9 janvier 2010


Contacts presse :

François Olivier, lycée Darius Milhaud,
06 70 23 12 35

Yvon-Yvan Barabinot, secrétaire départemental CGT-Educ’action 93,
06 82 49 80 13

Pablo Krasnopolsky, secrétaire départemental CGT-Educ’action 94,
06 33 53 62 21

Matthieu Brabant, secrétaire académique CGT-Educ’action Créteil,
06 77 81 34 83