Accueil > Actualité > Soutenons activement les travailleurs sans-papiers !

Actualité

Soutenons activement les travailleurs sans-papiers !

Communiqué de la FERC-CGT

vendredi 15 octobre 2010

Il y a un an, le 12 octobre 2009, commençait la grève des travailleurs sans-papiers, l’une des plus longues de l’histoire sociale récente. En exigeant leur régularisation, soutenus par onze organisations syndicales et associatives, ces travailleurs ultra précaires refusaient la mise en concurrence des salariés.

Le gouvernement a tergiversé longtemps. Après l’occupation des marches de l’Opéra Bastille, il a concédé fin juin 2010 un texte, « addendum », garantissant des critères objectifs de régularisation, valables quels que soient les départements ou les entreprises. C’était une avancée significative : les piquets de grève ont été levés. Quatre mois après, sur les premiers 1800 dossiers, seulement 58 ont débouché sur une régularisation provisoire.

Le gouvernement n’a pas tenu ses engagements !

C’est pourquoi, depuis le 7 octobre, la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (Porte Dorée à Paris) est occupée par plus de 500 travailleurs sans-papiers.

La FERC-CGT, qui par ailleurs syndique les personnels de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, appelle toutes ses composantes à manifester concrètement leur solidarité avec les travailleurs sans-papiers : passage sur le site, soutien financier, popularisation de leur lutte…

La loi Besson votée à l’Assemblée, au milieu de mesures indignes (élargissement de la déchéance de la nationalité, neutralisation des juges, allongement de la rétention…) prétend s’en prendre aux entreprises qui surexploitent les sans-papiers en les menaçant de fermeture administrative. Poudre aux yeux !

Pour combattre le moins disant social, une seule solution : la régularisation !

Montreuil, le 15 octobre 2010