Accueil > Actualité > Réclamons les heures dues aux élèves de Bac Pro<P>Expressions du personnel (...)

Actualité

Réclamons les heures dues aux élèves de Bac Pro<P>Expressions du personnel éducatif de deux établissements de La Courneuve

mardi 14 février 2012

Dernières infos du lycée Denis Papin de La Courneuve :

Jeudi 9 février 2012, s’est tenu le Conseil d’Administration du LP Denis Papin à La Courneuve. Nous avons voté contre la DHG (13 contre et 1 abstention, le chef d’établissement) car nous avons constaté que le Rectorat n’alloue pas les heures réglementaires. Ainsi, le Rectorat n’alloue que 46,5h pour les sections de bac pro (alors que les textes prévoient 48,5h pour la grille 1). De plus, il regroupe des sections en enseignement général mais n’alloue pas les 76h prévues par les textes dans ces cas (bref une économie de 30h !). Concernant les CAP, alors qu’elles étaient ouvertes à l’origine pour 8 élèves, ce sont 12 élèves qui nous sont imposés maintenant. De plus, le Rectorat impose des regroupements en enseignement général. Il réalise au total une économie de 54h pour les CAP ! Enfin, nous notons que les 18h ZEP que nous avions ne nous sont toujours pas rendues. Nous estimons globalement le manque à 118h pour un fonctionnement minimum ! Le premier travail a fait baisser le taux d’HSA à 9,4%. Nous sommes intervenus en CA sur un nouveau travail le faisant baisser à 7,4 %.

Lundi 13 février 2012, une réunion s’est tenue avec le chef d’établissement du LP Denis Papin et avec des représentants du LP Arthur Rimbaud de La Courneuve puisque le chef d’établissement devrait être commun à la rentrée 2012. Les sections CGT des deux LP ont donc pris l’initiative de cette rencontre afin d’y voir plus clair. Les représentants des deux établissements ont fait savoir leurs inquiétudes sur ce nouveau mode de fonctionnement (cela signifie gérer en tout 900 élèves sur deux établissements qui sont situés d’un bout à l’autre de la ville !). Selon le chef d’établissement, ce devrait être une « mission » d’au moins 4 ans, avec la création d’un vrai poste de chef d’établissement adjoint à Papin et le maintien de deux CPE en titre. Nous restons très sceptiques sur une expérimentation totalement dans la ligne ministérielle de la « direction unique ».


Au lycée Arthur Rimbaud de La Courneuve, les enseignants ont adressé au Recteur le courrier suivant :

S/C du chef d’établissement, A l’attention de Monsieur le recteur de l’académie de Créteil,

Comme chaque année depuis l’instauration du baccalauréat professionnel en trois ans, nous constatons que la dotation horaire globale allouée au lycée professionnel Arthur Rimbaud ne couvre pas les besoins horaires prévus par le bulletin officiel spécial n°2 du 19 février 2009 qui encadre les volumes horaires d’enseignement dans le cadre de la rénovation de la voie professionnelle. Vous nous avez alloué pour notre fonctionnement à la rentrée prochaine seulement 891 heures au lieu des 956,5 heures nécessaires et prévues par la loi. Vous ne tenez visiblement pas compte de l’annexe 4 du bulletin officiel qui prévoit un volume complémentaire d’heures-professeur afin de permettre des dédoublements de classe.

Nous nous étonnons de l’absence de ces heures dans la DHG allouée, ce qui conduit à une répartition par division bien inférieure aux heures prévues par le bulletin officiel. Pour exemple, une section de seconde baccalauréat professionnel gestion administrative de 24 élèves a, dans le tableau de répartition des moyens par division proposé par la direction de l’établissement, 41 heures professeur alors que le bulletin officiel avec le respect de l’annexe 4 prévoit 45 heures professeur. Pour une section de seconde accompagnement soins et services à la personne de 30 élèves, l’attribution horaire prévue est de 41,5 heures professeur au lieu de 51,5 heures professeur statutairement nécessaire.

Nous demandons donc que notre DHG soit revue à la hausse conformément au bulletin officiel n°2 du 19 février 2009 et en particulier l’annexe 4 sur le volume complémentaire, les heures allouées par vos services ne couvrent pas les besoins pour la rentrée prochaine. Nous devons avoir 956,5 heures et non 891 heures comme vous nous le proposez.

Nous souhaitons donc obtenir les heures nécessaires au bon fonctionnement du lycée. Nous vous demandons donc une audience pour le mercredi 7 mars. Dans l’attente de votre réponse, veuillez vous assurer, monsieur, de notre vigilance syndicale et de notre engagement pour la réussite de nos élèves.

Les élus enseignants au conseil d’administration, L’unanimité des présents lors de l’heure d’information syndicale du jeudi 9 février 2012.