Accueil > Actualité > RENTREE COMBATIVE A LIVRY

Actualité

RENTREE COMBATIVE A LIVRY

Communiqué des personnels en lutte à l’IUFM de Livry-Gargan

jeudi 3 septembre 2009

En juin dernier, les formateurs de l’IUFM de Livry-Gargan s’étaient prononcés à une large majorité en faveur d’une transformation du conseil de rentrée des formateurs en assemblée générale.
De fait, comme prévu, le conseil n’a pas eu lieu et au terme de l’assemblée générale, il a été décidé que demain mercredi 2 septembre les réunions d’équipe initialement prévues avec les IMF et DEA seront précédées d’une nouvelle assemblée générale rassemblant cette fois l’ensemble des formateurs du département (formateurs à temps plein et formateurs associés).
A la majorité, les formateurs du centre ont en effet considéré qu’il était impossible de commencer une nouvelle année comme si le mouvement de l’année scolaire précédente n’avait pas existé.

Les dramatiques décisions de l’été (promulgation des décrets sur la mastérisation, et dernières circulaires au BO) méritent une réaction d’ampleur à la mesure du désastre annoncé.

Le contenu précis de la réforme de la formation est encore très flou : dates de l’admissibilité et modalités des stages.
Les étudiants candidats au concours 2010 ne savent toujours pas quelle formation ils suivront l’année suivante en cas de réussite au concours, ni même s’ils en recevront une.
Par exemple dans l’académie de Créteil, les candidats qui préparent le concours dans l’IUFM suivront les stages d’observation selon les mêmes modalités que les années précédentes et ils sont assurés d’obtenir l’équivalence du Master 1. Mais qu’en est-il des candidats libres et des étudiants des autres académies ?
En effet ces modalités semblent varier d’une académie à l’autre faisant ainsi disparaître tout cadrage national.
L’avenir des personnels de formation est très incertain, en particulier celui des formateurs d’IUFM.

De nouvelles commissions de travail vont se réunir dès l’automne prochain. Il est urgent que les formateurs soient consultés et puissent peser sur les débats.
Nous appelons tous les collègues des IUFM à faire part de leurs réflexions afin de sauver la formation.
Une prochaine réunion de la Coordination nationale Formation des enseignants est-elle envisageable ?