Accueil > Actualité > Préparation de la rentrée 2011 : postes administratifs, de laboratoire, (...)

Actualité

Préparation de la rentrée 2011 : postes administratifs, de laboratoire, médicaux, infirmiers et sociaux<P>CTPA du 21 mars 2011

samedi 19 mars 2011

Présentation rectorale des documents et informations
Emplois des filières administrative et de laboratoire
---
Emplois de la filière médico-social et de santé
Personnels administratifs 77
---
Personnels administratifs 93
---
Personnels administratifs 94
Carte comptable 77
---
Carte comptable 93
---
Carte comptable 94

Déclaration de la CGT lors du CTPA du 21 mars 2011

Le CTPA qui ce déroule aujourd’hui se tient au lendemain d’une nouvelle mobilisation importante dans l’Education Nationale. Samedi 19 mars, enseignants et parents ont dénoncé ensemble les 16 000 suppressions d’emplois dans l’Education Nationale.

Le Rectorat prépare la rentrée en travaillant sur la base de la suppression de 25 postes administratifs (hors transfert de 7 postes : 2 liés à SIRHEN et 5 au STIF).

Ces suppressions se font en réorganisant, mutualisant, centralisant certains services, plus précisément :

- suppression de 7 postes pour la gestion des bourses (regroupement à Melun) : les 8060 élèves attendus en plus dans l’académie seraient ils tous issus de familles exemptes de toute difficulté socioéconomique ?

- suppression de 4 postes pour le contrôle budgétaire des collèges (dont le nombre est pourtant en augmentation)

- transfert de 11 emplois au service ministériel de La Baule pour le service de validation des retraites.

- suppression de 3 emplois par réorganisation au sein du Rectorat selon des modalités restant à définir.

Concernant les postes administratifs en EPLE : la dotation n’améliore pas leur fonctionnement et leur encadrement malgré l’arrivée de plus de 3800 élèves dans ces EPLE ! De fait, le redéploiement annoncé montre un solde négatif de 6.5 postes.

Le nombre de postes de laboratoire, médico-sociaux, et de santé, ne bouge pas. Il était insuffisant, donc il le reste. Par exemple nous ne pouvons qu’être interrogatifs sur l’impossibilité de garantir la présence en continu d’une infirmière dans les lycées professionnels et SEGPA, dans lesquels les personnels et les enseignants manipulent des machines qui peuvent être dangereuses.

Concernant la carte comptable académique : rappelons que pour la CGT, augmenter la taille des groupements ne va pas dans le sens d’un meilleur service pour les usagers et d’un meilleur fonctionnement pour les EPLE. Nous serons donc particulièrement vigilants sur cette modification qui va se poursuivre jusqu’en 2012, y compris dans la louable volonté affichée d’une réelle prise en compte des personnels.

Déjà, aujourd’hui, dans toutes les filières ATSS, les personnels sont largement surchargés, travaillent souvent à flux-tendus, et ne sont pas en capacité de répondre efficacement à toutes les sollicitations. Ces suppressions supplémentaires sont d’autant plus inquiétantes dans une académie qui concentre les difficultés sociales et scolaires. Avec 8060 élèves en plus, ce nouveau retrait d’emplois ne pourra qu’engendrer une dégradation du fonctionnement de l’académie de Créteil.

Ce CTPA est donc une nouvelle fois un CTPA où les mauvaises nouvelles s’accumulent. L’Education Nationale va mal, et quand elle va mal c’est toute la société qui est malade. Nous en appelons à une prise de conscience urgente : à force de casser ce qui pourrait être un outil émancipateur, on casse le lien social et on engendre de la violence.



Voeux CGT, FSU, FO contre les suppressions d’emplois

pour : 9

contre : 10

NPPV : 1 (UNSA)