Accueil > Actualité > Précarité dans la Fonction Publique : Basta !

Actualité

Précarité dans la Fonction Publique : Basta !

Communiqué de l’UD-CGT 93

vendredi 25 février 2011

Quelle situation dans le 93 ? Quelle incidence pour les missions de services publics ? Quelle intervention des salariés et des usagers ?

Conférence de presse.

Mardi 1er mars à 11h, Bourse Départementale du Travail de Bobigny

Au menu, témoignages et annonce d’initiatives !

C’est en janvier 2011 qu’a débuté la négociation entre les représentants du gouvernement et les organisations syndicales de la Fonction publique sur les orientations pour la modernisation des conditions d’emploi des agents contractuels dans la Fonction Publique

C’est sous ce vocable ambigu que le gouvernement a renommé la négociation sur « la résorption de la précarité dans la Fonction Publique ». Pour autant ces négociations n’ont pas manqué de mettre en évidence les nombreux abus de précarité qui existent dans nos administrations.
Fonction Publique, un contournement massif du statut !De nombreux emplois de la Fonction Publique, dans l’Etat, les Collectivités Territoriales, les Hôpitaux, sont occupés par des agents non titulaires, contractuels et vacataires. La proportion est telle que les emplois qu’ils occupent sont majoritairement des emplois correspondant à des besoins permanents, plutôt qu’à des besoins temporaires.

Officiellement, fin 2008, ils représentent 872 000 agents, mais le chiffre réel dépasserait 1,2 millions d’agents. On peut sans crainte affirmer que le taux de contrats précaires dans la Fonction Publique est supérieur à celui du secteur privé. Le profil de ces employés précaires est plutôt jeune et féminin, puisque 40% ont moins de 30 ans et 57 % sont des femmes.
Contrairement à ce que devraient être ses valeurs, la Fonction Publique aggrave la précarité que subissent massivement les jeunes et les femmes dans le monde du travail !

Cette précarité, devenue structurelle dans la Fonction Publique, met en péril les services publics car elle s’ajoute à la suppression de postes, à la baisse des moyens financiers, au gel des salaires des fonctionnaires, etc.
Dans notre département populaire, les services publics de la santé, de l’éducation, de la culture…jouent un rôle essentiel, pour la cohésion sociale et la résorption des inégalités, et pourtant ils subissent plus qu’ailleurs la politique du gouvernement qui nuit à la qualité des services et fragilise l’idée même de service à tous les publics.

Afin de rendre compte de la situation en Seine-Saint-Denis, grâce notamment à de nombreux témoignages (territoriaux, hospitaliers, enseignants), et faire état des initiatives de mobilisations et de luttes à venir, L’UD CGT 93 et la Coordination des Services Publics CGT 93, organisent une conférence de presse :

Mardi 1er mars à 11h, Bourse Départementale du Travail

1, place de la libération à Bobigny