Accueil > Actualité > Moyens pour la rentrée 2018 : Donner moins à celles et ceux qui ont moins  (...)

Actualité

Mobilisons-nous le 1° février : 14h place Jussieu

Moyens pour la rentrée 2018 : Donner moins à celles et ceux qui ont moins !

lundi 22 janvier 2018, par cgt

La répartition ministérielle des moyens laissait présager une rentrée 2018 marquée par de nouvelles dégradations des conditions de travail des personnels et d’apprentissage des élèves dans les collèges et lycées. Pour le gouvernement, l’éducation est, comme les autres services publics, d’abord un coût, qui doit s’adapter aux dogmes libéraux. Le Comité Technique Académique de Créteil s’est tenu le 16 janvier dernier, confirmant cette inquiétude en annonçant des chiffres alarmants dans le second degré : le taux d’encadrement (Heure/Elève) académique est le plus bas de ces dernières années, Après les faibles augmentations du mandat Hollande qui ne compensaient pas l’augmentation démographique, la courbe s’inverse brutalement et les taux d’encadrement sont plus bas que sous le mandat Sarkozy. Depuis la rentrée 2012 cette baisse équivaut globalement à la suppression de 654 postes. De plus, beaucoup de communes sont en tension démographiques constantes, les locaux ne sont pas adaptés à l’accueil d’élèves supplémentaires : moins de personnels pour des établissements sous tension !
Les personnels et les élèves de l’académie de Créteil vont devoir affronter une situation difficile dès la rentrée 2018 avec le retour assumé d’une politique d’austérité. Seront principalement touchés les collèges et les lycées en mettant de côté le principe de l’éducation prioritaire : donner plus à ceux qui ont moins. Le meilleur exemple : la diminution drastique des heures complémentaires dites « heures 93 » .
Pour la rentrée 2018, le gouvernement donne moins à celles et ceux qui ont moins !

  •  
  • Notre tract complet et détaillé :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Face à ces attaques la mobilisation est nécessaire !
    Une interfédérale constituée d’organisations lycéennes, étudiantes et enseignantes
    du secondaire et du supérieur appellent les lycéen·nes, les étudiant·es, les personnels des universités et des lycées à se mobiliser le jeudi 1er février 2018.
    Emparons-nous de cette première date pour organiser la mobilisation !
  • Du plan étudiant à la plateforme Parcoursup :l’instauration de la sélection ! Le 1er février, agissons pour une université ouverte ! 14h - Place Jussieu - Paris