Accueil > Actualité > Master en alternance : bricolage et précarisation

Actualité

Master en alternance : bricolage et précarisation

jeudi 29 septembre 2011

Le ministère de l’Education nationale a publié au Bulletin Officiel du 22 septembre 2011 le texte concernant le Master « Professionnalisation des formations pour les étudiants se destinant aux métiers de l’enseignement ». Il s’agit de mettre en place un Master en alternance pour des étudiants travaillant en parallèle dans des établissements scolaires.

La CGT Educ’action considère que pour les Rectorats et les Inspections d’académie, il s’agit de la création d’un vivier de personnels précaires, en particulier pour les remplacements. En même temps, le gouvernement confirme de nouvelles suppressions d’emplois dans l’Education nationale, en particulier pour le remplacement…

En termes de formation, rien de nouveau. Le ministre s’acharne à considérer que mettre des étudiants devant les élèves suffit à les former…

Avec ce nouveau bricolage, le ministère aggrave le problème de la (non)-formation des enseignants et des CPE, il ne règle pas le problème du remplacement et il ouvre une nouvelle voie pour embaucher des personnels précaires.

La CGT Educ’action réaffirme son opposition totale à la Mastérisation du recrutement des enseignants et CPE. Elle revendique un concours niveau licence, avec une formation payée de deux ans et débouchant sur l’attribution d’un Master.

Montreuil, le 29 septembre 2011