Accueil > Actualité > Lycées pro : quoi de neuf à la rentrée ?

Actualité

enseignement professionnel

Lycées pro : quoi de neuf à la rentrée ?

mercredi 21 septembre 2016, par cgt


Malgré les coups de « com » ministériels de l’an dernier sur les 30 ans du bac pro et l’importance de la formation professionnelle, rien de fondamental dans la voie professionnelle du lycée. Pas de remise en cause du bac pro 3 ans, pas d’égalité de traitement entre PLP et certifiéEs… mais cette rentrée s’accompagne tout de même de quelques nouveautés qu’il faut connaître.

PFMP : l’introduction du « prof référent »…

La circulaire n°2016-053 du 29 mars 2016 impose la désignation d’un professeur référent pour chaque élève, celui-ci signe la convention et assure le suivi de la PFMP. En seconde, la semaine précédant la première PFMP est consacrée à la préparation du stage. Cette circulaire alourdit encore une fois la charge de travail des enseignantEs de la voie professionnelle sans rémunération supplémentaire. La CGT revendique la réduction des PFMP au profit d’une augmentation des horaires d’enseignement de la spécialité.

Disparition des CCF en seconde

Les CCF pour les épreuves de maths-sciences et EPS sont supprimées en seconde. La CGT se réjouit de cette nouvelle avancée. Après les suppressions des CCF de PSE, d’éco-gestion et d’éco-droit en terminale, le ministère recule à nouveaux. Il en faudra encore beaucoup pour contribuer à garder le cadre national du diplôme et alléger la charge de travail des enseignantEs.

3e tour d’AFFELNET : une bonne idée sans moyens…

Le rectorat nous a annoncé la mise en place d’un troisième tour de « réorientation » dans le premier trimestre de l’année de seconde. Mesure louable qui prend en compte le droit à l’erreur en matière d’orientation mais mesure très probablement stérile car sans ouvertures de sections à la hauteur des besoins. Affaire à suivre…

Seconde indéterminée : expérimentation dans l’académie de Créteil

Le rectorat met en place des expérimentations en seconde. Des classes de secondes accueillant tous les publics de manière indifférenciée et offrant des enseignements des trois voies du lycée. Si la CGT Educ’action revendique de repousser le palier d’orientation, cela ne peut se faire en offrant aux élèves qu’un parcours de deux ans pour se spécialiser. Une seconde indéterminée, oui, mais avec un parcours ensuite adapté, qui permette à l’élève d’acquérir les savoir-faire professionnels nécessaires.

Des classes à 30 élèves dans toutes les filières de l’académie ?

Le rectorat entendait ouvrir pour cette rentrée des sections à 30 élèves en terminale. Face à la mobilisation de nombreux lycées dès cette annonce, un gel des ouvertures à 30 a été annoncé, sans être un engagement ferme pour tous les établissements. Soyons vigilantEs, dans ces premières semaines de cours à ne pas accepter plus de 24 élèves par section et à revendiquer l’abaissement des seuils en ASSP.


Voir en ligne : 4 pages national voie pro