Accueil > Actualité > Les programmes d’Histoire-Géographie discutés au Conseil Supérieur de (...)

Actualité

Les programmes d’Histoire-Géographie discutés au Conseil Supérieur de l’Education

jeudi 19 septembre 2013

Le Conseil Supérieur de l’Éducation (CSE) se réunit ce jeudi 19 septembre 2013 pour étudier les projets d’aménagement des programmes d’Histoire-Géographie en troisième, terminale ES et L et en baccalauréat professionnel. Ces projets ont déjà été rendus publics.
Il fait suite à une pétition unitaire réclamant un allégement urgent, pétition qui était le relais des personnels pour lesquels le programme ne pouvait être correctement traité.

Le ministère a reçu les organisations syndicales deux fois cet été. Les allégements proposés sont importants, à la fois dans les programmes et dans les horaires.
Nous prenons acte positivement de cette prise en compte rapide.
Mais si les programmes ont été modifiés, les examens restent problématiques : les épreuves du Brevet et du Baccalauréat ne bougent pas, alors que par exemple le Brevet 2013 a montré ses limites (sujets sur des questions traitées à la hâte dans un programme pléthorique, écart d’exigence important entre les différentes questions...).
De plus, l’aménagement des programmes de baccalauréat professionnel est largement insuffisant et relève du bricolage avec des choix parfois peu pertinents. Les discussions sur ces programmes ont été très insuffisantes.
De nouvelles discussions doivent avoir lieu pendant l’année. La CGT-Educ’action sera vigilante à ce que les erreurs du passé ne se renouvèlent pas.

La CGT s’abstiendra lors du vote sur les projets qui lui seront présentés lors du CSE concernant la troisième et les terminales ES et L, et votera contre concernant le baccalauréat professionnel. Toujours concernant le baccalauréat professionnel, la CGT Educ’action demande de véritables négociations, comme cela a été le cas pour la troisième et les terminales ES et L.

Montreuil, le 19 septembre 2013