Accueil > Actualité > Le retour des contractuels dans le Premier degré

Actualité

Le retour des contractuels dans le Premier degré

mardi 11 octobre 2011

Le Rectorat de Paris, déjà en « pointe » dans la gestion des personnels précaires avec sa foire à l’emploi organisée avec Pôle Emploi le 26 mai 2011, se lance désormais dans le recrutement de contractuels pour le Premier degré.

C’est une situation inédite car les contractuels n’étaient pas du tout utilisés dans les écoles, mais les suppressions massives d’emplois rendent les choses de plus en plus compliquées, et en particulier pour le remplacement (maladie, maternité...).
Le Rectorat de Paris fait, par ailleurs, le choix d’utiliser pour ces remplacements des étudiants préparant ou ayant échoué aux concours enseignants. Le DRH du Rectorat considère que ces remplacements seront « bénéfiques » aux étudiants... Être mis, sans aucune formation, devant les élèves serait donc « bénéfique » ?

La CGT Éduc’action dénonce cette nouvelle étape dans la précarisation des personnels. Il s’agit d’une provocation inacceptable alors que le Parlement va bientôt examiner un projet de loi qui s’affiche comme devant résorber la précarité !

La CGT Éduc’action exige l’arrêt du recrutement de personnels précaires.
Elle revendique la titularisation sans condition de concours ni de nationalité des non-titulaires.
Elle demande un plan de recrutement massif de personnels statutaires pour répondre aux besoins de l’Éducation nationale, et en particulier pour le remplacement.

Montreuil, le 11 octobre 2011