Accueil > Actualité > Le courrier académique 284 : <P>Nous n’avons pas à payer pour leur crise  (...)

Actualité

Le courrier académique 284 : <P>Nous n’avons pas à payer pour leur crise !

lundi 31 mai 2010

Alors que le FMI et la banque centrale européenne veulent faire payer la crise au peuple grec, des luttes nombreuses et massives se développent. Pour la CGT, il faut construire des solidarités de lutte pour défendre le progrès social dans toute l’Europe. Refusons qu’une nouvelle fois, cette crise enrichisse les spéculateurs, ceux là mêmes qui portent une responsabilité colossale dans son déclenchement.

Le risque est grand de voir se développer encore davantage la surenchère anti-dépenses publiques, hypocritement nourrie de l’exemple grec, pour appuyer les mesures d’austérité s’attaquant aux retraites, aux garanties et à la protection sociales, aux services publics, … Les déclarations récentes de Fillon annonçant un gel des dépenses publiques sont une 1re illustration de l’aubaine dont veulent profiter patrons et gouvernants pour faire passer une nouvelle fois leur politique de casse des droits des salariés et des services publics, à commencer par une nouvelle remise en cause des retraites.
En Grèce comme ailleurs, ce n’est pas aux peuples de payer la crise du système capitaliste !

Dans l’Education Nationale, nous avons cherché à développer la mobilisation. C’est le sens des initiatives prises par la CGT-Educ’action ces dernières semaines : rassemblement au Rectorat le 14 avril pour que les établissements puissent porter leurs revendications, rassemblement au ministère le 19 mai contre la mastérisation et contre toutes les réformes dans l’Education. C’est ainsi également que la CGT-Educ’action est à l’origine des actions intersyndicales en faveur d’un plan de titularisation des précaires. La pétition intersyndicale doit continuer à être signée massivement (http://www.pourenfiniraveclaprecarite.org/) pour préparer les futures actions pour gagner la titularisation de tous les précaires !

Enfin, avec toute la CGT, nous sommes mobilisés dans la lutte interprofessionnelle pour défendre les retraites.

Matthieu Brabant, secrétaire académique


Sommaire

Page 1 :
Edito

Page 2 :
Informations et calendrier des élu-e-s

Pages 3 à 5 :
Point sur la « mastérisation »

Page 6 :
Retraites : des solutions, il y en a !

Pages 7 et 8 :
La réalité sur le « pacte de carrière »

Pages 9 à 11 :
Tribune libre

Page 12 :
Vos contacts CGT

ENCART

- Analyse du mouvement Intra 2010

- « 4 pages » titularisation des précaires

- Bilan du groupe de travail congés de formation


Journal à télécharger :
Le courrier académique 284