Accueil > Actualité > Le Rectorat de Créteil ne veut rien savoir des conditions de travail des (...)

Actualité

Le Rectorat de Créteil ne veut rien savoir des conditions de travail des 5000 assistants d’éducation !

Communiqué de presse intersyndical des élu-e-s assistants d’éducation de l’académie de Créteil

vendredi 21 mai 2010

Un an après l’installation de la Commission Consultative Paritaire (CCP) des personnels non-titulaires de surveillance et d’accompagnement des élèves sur l’Académie de Créteil, nous ne constatons, en dehors du traitement de moins d’une dizaine de cas disciplinaires, aucune avancée pour l’amélioration des conditions de travail et le respect des droits des personnels. Pire, les engagements pris par l’administration ne sont pas tenus d’une CCP sur l’autre ! Ces manquements nous apparaissent clairement comme le signe inquiétant que cette CCP n’est pas prise au sérieux par l’administration.

Lors des précédentes CCP, l’administration a pris des engagements à l’égard des assistants d’éducation. Elle a précisé que l’Académie de Créteil privilégiait les bonnes pratiques quant au recrutement, la durée des contrats et le respect des droits aux congés pour examens et concours sans récupération.

C’est pourquoi, en vue du mépris du Rectorat face aux contrats de six mois qui ne sont que des périodes d’essais déguisées et au non respect de la circulaire relative aux congés pour examens et concours, les élu-e-s SNES-SNUIPP-SNEP-SNUEP-FSU, CGT Educ’action, SUD Education Créteil et FO-FNEC-FP, ne siègeront pas à la CCP du 21 mai.

Nous ne pouvons tolérer, nous élu-e-s des personnels ASSED, que l’Académie de Créteil s’exonère de toute responsabilité en la matière, et laisse libre cours à l’autorité suprême de certains chefs d’établissement et au clientélisme. En tirant systématiquement les conditions de travail vers le bas, le Rectorat prend la responsabilité de fragiliser davantage encore les vies scolaires. Est-ce là sa réponse aux problèmes de violence scolaire ? Nous demandons qu’une prochaine CCP soit exclusivement consacrée aux conditions de travail, d’emploi et de réemploi des personnels non-titulaires de surveillance et d’accompagnement des élèves.

Arcueil, le 21 mai 2010