Accueil > Actualité > La Cgt demande que très rapidement le gouvernement augmente la durée du congé (...)

Actualité

La Cgt demande que très rapidement le gouvernement augmente la durée du congé maternité et du congé paternité

vendredi 5 novembre 2010

Les députés du Parlement européen ont voté, mercredi 20 octobre 2010, en faveur de la prolongation du congé maternité de 14 à 20 semaines intégralement rémunérées.

Ils ont également adopté des amendements visant notamment à interdire le licenciement des travailleuses pendant leur grossesse, à leur permettre de retrouver leur emploi après le congé et diverses mesures précisant qu’elles ne doivent pas être obligées de travailler la nuit ou d’effectuer des heures supplémentaires au cours des 10 semaines précédant l’accouchement…. L’argumentation très fouillée montre combien ces congés pré et post-nataux sont indispensables pour répondre aux exigences physiques et physiologiques d’une maternité.

La CGT revendique l’allongement du congé maternité à 24 semaines depuis de longues années pour les naissances du premier et deuxième enfant. Il est actuellement de 16 semaines (26 semaines à partir du 3e enfant). Les Françaises ont eu longtemps une longueur d’avance sur la durée préconisée par les directives européennes. La France va-t-elle régresser vers la moyenne inférieure ? Il serait logique que très rapidement le gouvernement décline cette décision européenne en portant au minimum le congé maternité à 20 semaines.

Les Etats membres sont également invités à faire bénéficier les pères d’un congé de paternité entièrement rémunéré d’au moins deux semaines au cours de la période de congé maternité. La France qui avait là aussi un temps d’avance va-telle stagner ? La revendication de la CGT d’un congé paternité porté à 1 mois et rémunéré comme le congé maternité trouve également un point d’appui dans cette décision.

Les premières réactions gouvernementales ne semblent pas favorables : trop cher pour nos budgets sociaux ! En ces temps de recherches d’économies, ajouter des dépenses n’est pas de mise ! Mais l’état de santé des mères comme des enfants en dépend ainsi que le maintien d’un taux de natalité jugé de bon niveau dans notre pays.

Pour la CGT ces décisions européennes sont un point d’appui solide, pour toutes celles et tous ceux qui revendiquent le droit de mettre au monde des enfants dans les meilleures conditions. Bien prompt à appliquer d’autres directives moins favorables aux salarié-e-s, le gouvernement doit augmenter la durée du congé maternité et du congé paternité tout de suite.


Montreuil, le 5 novembre 2010