Accueil > Actualité > La CGT-Educ’action 93 dénonce un climat scolaire dégradé en Seine-Saint-Denis

Actualité

La CGT-Educ’action 93 dénonce un climat scolaire dégradé en Seine-Saint-Denis

mercredi 16 novembre 2011

La CGT Educ’action 93 est alertée depuis la rentrée sur la multiplication de dysfonctionnement où des personnels de direction se défaussent de leur propre débordement par des pressions culpabilisantes sur des personnels confinant à l’abus de pouvoir. Très clairement, le climat scolaire se dégrade de plus en plus dans les établissements où des directions s’enferment dans un management autoritariste.

L’inspecteur d’académie de Seine-Saint-Denis lui-même ne donne pas le bon exemple puisqu’il s’est permis de tancer des personnels en lutte par voie de presse avec cette affirmation : « dans la fonction publique, on ne choisit pas avec qui on travaille ».

La déclaration de l’inspecteur d’académie fait suite à une audience des personnels du collège LENAIN DE TILLEMONT à MONTREUIL, classé CLAIR contre leur avis et qui se sont mis en grève à 80% « afin d’établir un climat de sérénité au collège » , climat qui n’a cessé de se dégrader à la mesure des dysfonctionnements quotidiens de leur direction.

Face à la même dégradation du climat scolaire, imputable à des dysfonctionnements analogues, les personnels du collège DEBUSSY à AULNAY-SOUS-BOIS, également classé CLAIR, ont adressé une demande d’audience à l’inspection d’académie.

C’est le cas au LP BARTHOLDI à SAINT-DENIS où les personnels ont exigé et obtenu une demi-journée banalisée pour mettre à plat collectivement ces dysfonctionnements.

C’est le cas au LP RIMBAUD à LA COURNEUVE où les tensions nées de l’autoritarisme de la direction l’ont conduite à les menacer d’attenter à leurs droits les plus élémentaires.

Ce que nous observons là, ce sont les dégâts d’une politique managériale dans les établissements. L’individualisation de la gestion au mérite, la culpabilisation comme méthode de gestion des personnels se développe. On en voit les effets : souffrance au travail, dépression, multiplication des arrêts maladie et dans les cas les plus dramatiques, suicides.

La CGT Educ’action 93 dénonce ce climat scolaire néfaste et entretenu par l’Inspecteur d’Académie, qui transforme les personnels de direction en DRH et managers des établissements scolaires.

La CGT Educ’action refuse cette politique qui accompagne les suppressions d’emplois et prendra des initiatives unitaires.

Dans l’urgence, elle exige que l’Inspecteur d’Académie réponde réellement aux demandes des personnels et rétablisse un climat scolaire normal dans les établissements. Rappelons en effet que si les personnels enseignants ne choisissent pas leur direction, les directions ne choisissent pas les personnels enseignants avec lesquels ils travaillent.