Accueil > Actualité > L’anglais à 3 ans…<P>Qui est dupe des annonces de Luc Chatel  (...)

Actualité

L’anglais à 3 ans…<P>Qui est dupe des annonces de Luc Chatel ?

Communiqué de l’union nationale CGT-Educ’action

mercredi 26 janvier 2011

Aujourd’hui, les Recteurs suppriment la quasi totalité des intervenants
extérieurs pour enseigner l’anglais à l’école élémentaire…,
l’enseignement des langues n’est pas toujours effectif du CE1 au CM2…,
l’Éducation nationale ne se donne plus les moyens de former les
personnels à cet enseignement…, ceux qui reçoivent l’habilitation n’ont
pas eu une formation de qualité..., et depuis quatre ans, les ministères
de l’Éducation nationale et de la Famille s’ingénient à détruire l’école
maternelle…

C’est pourtant dans ce contexte que Luc Chatel, par une annonce "écran
de fumée« et »coup médiatique" à la fois, dit vouloir étendre
l’enseignement de l’anglais à la maternelle !

Bien entendu, il ne saurait être question de créer des postes ou de
payer des intervenants ! Non, le ministre envisage tout simplement
l’utilisation de l’informatique comme vecteur d’apprentissage pour les
enfants de 3 ans, ceci alors que les spécialistes en la matière sont
circonspects, aucune étude n’ayant été menée à ce sujet.
Ainsi, imaginer que des moyens audio-visuels, si sophistiqués
soient-ils, puissent remplacer le rôle d’un encadrant pédagogique,
prêterait à rire si cela ne reflétait la triste réalité de ce qu’est
devenu le ministère de l’Éducation nationale : un ministère sans moyen,
ne fonctionnant plus que sur l’apparence et ayant perdu toute crédibilité !
L’objectif est, ici, de faire diversion dans le but de palier la
contestation face à la rentrée 2011 calamiteuse qui s’annonce.

La CGT-Éduc’action exige que Luc Chatel donne au Service Public
d’Éducation les moyens de fonctionner au lieu de lancer des annonces
hasardeuses et sans lendemain.

Montreuil, le 26 janvier 2011