Accueil > Actualité > En conscience, nous soutenons Alain Réfalo

Actualité

En conscience, nous soutenons Alain Réfalo

Communiqué de la CGT-Educ’action

lundi 20 décembre 2010

L’Inspecteur d’académie de Haute Garonne s’obstine à vouloir
sanctionner Alain Réfalo pour "refus d’obéissance, manquement au devoir
de réserve, incitation collective, attaque publique contre un
fonctionnaire de l’Education Nationale".

Son tort ? Avoir adressé à sa
hiérarchie et rendu public un courrier intitulé/"en conscience, je
désobéis" sur la question de l’aide personnalisée. Le 24 juillet 2009,
il lui a été infligé un abaissement d’échelon (sanction de deuxième
catégorie). Quelques mois plus tard, le Conseil supérieur de la
Fonction Publique de l’Etat a recommandé d’y substituer un blâme
(sanction de catégorie 1). De plus, Alain Réfalo est un enseignant dont
la qualité est reconnue et qui a effectué la totalité des heures dues à
l’administration. L’Inspection utilise comme prétexte un projet théâtre
qui ne conviendrait pas aux attentes ministérielles en matière d’aide
personnalisée.

Il convient de rappeler que les enseignants n’ont jamais été formés à
l’aide personnalisée. Pour la CGT Educ’action, il s’agit d’un affichage
destiné à faire croire que l’on traite la difficulté scolaire. C’est le
moyen qu’a trouvé le ministère pour faire accepter à l’opinion publique
la suppression des RASED.

Malgré tout, l’Inspecteur d’académie persiste et signe. Par ce geste, il
vise à faire rentrer dans le rang les enseignants qui, conformément à
leur éthique, refusent la casse d’une Education nationale visant la
réussite de tous ses élèves.

La CGT Educ’action exige la levée de toutes les sanctions à l’encontre
de tous les enseignants résistants, ainsi que l’arrêt des mesures de
répressions qui frappent de plus en plus les personnels en charge de
l’Education nationale. La CGT Educ’action appelle tous les enseignants
à s’organiser et à débattre en AG des réductions de moyens dont est
victime l’Education nationale et des moyens de s’y opposer.

Montreuil le 20.12.2010